Le vice-chancelier de l’Université de Maurice s’est prononcé lundi après-midi : les étudiants, cette année, ne pourront organiser leur fête de fin d’année qu’entre 15 heures et 21 heures. Cette décision a dès lors engendré une certaine frustration chez les étudiants, qui estiment que le vice-chancelier se mêle de « ce qui ne le concerne pas ». D’ailleurs, sur Facebook, ils n’hésitent pas à commenter cette situation. « Le VC nous a accordé l’autorisation d’organiser une tea party », disent-ils.
Si le vice-chancelier a remporté cette bataille contre les étudiants, ce ne sera pas sans séquelles car ces jeunes préparent déjà la riposte. Suite à sa décision lundi après-midi d’accorder l’autorisation pour faire la fête de 15 h à 21 h seulement, les commentaires pleuvent sur Facebook. « Le vice-chancelier a touché à notre fête traditionnelle, c’est quelque chose qui ne le regarde pas. Nous sommes très déçus », peut-on lire dans les commentaires postés sur Facebook. En effet, après plusieurs négociations, les étudiants n’ont pas pu convaincre le vice-chancelier de leur accorder la permission de tenir leur fête comme ils en avaient l’habitude. Du côté de la direction de l’UoM, l’on est catégorique sur le fait que « ce genre de fêtes où les jeunes consomment beaucoup d’alcool n’est pas admissible sur le campus ». Pourtant, soulignent ces jeunes, « on n’a jamais servi d’alcool lors des fêtes de fin d’année des étudiants car nous sommes conscients que nous sommes sur un campus universitaire où il y a des règles ».
Par ailleurs, la propension du VC à « se mêler de tout et vouloir tout contrôler sur le campus » n’est pas vue d’un bon oeil. En effet, l’organisation des fêtes et tout ce qui concerne l’Union des Étudiants est l’affaire du Registrar de l’institution car il s’agit de domaines purement administratifs. La tâche du vice-chancelier est de veiller au progrès académique de l’institution, et pour ces jeunes, qu’il veuille aussi s’ingérer dans les affaires administratives est inacceptable. Déçus, ces jeunes qualifient cette fête de « tea party ». Le communiqué officiel leur donne l’autorisation de tenir la fête ce vendredi de 15 h à 21 h, et, pour eux l’organiser en si peu de temps est difficile. « Le VC a attendu jusqu’à la dernière heure pour apposer sa signature sur un document qui était prêt depuis vendredi », déplorent les étudiants. Alors que les fêtes de fin d’année se tenaient auparavant au Raized Plaza, elle se tiendra cette année sur le terrain en face de la Faculté d’Agriculture ; le Raized Plaza, renové en study area, n’est plus approprié pour des fêtes.
En plus de devoir tenir leur fête en pleine journée, les étudiants sont froissés par la décision du VC de leur interdire cette année d’être accompagné d’un invité. Auparavant, chaque étudiant avait droit à un invité, qui était souvent, d’ailleurs, un ex-étudiant qui venait de terminer ses études. Cette fois, le vice-chancelier est catégorique sur le fait que seuls les étudiants enregistrés à l’UoM seront admis à la fête. « C’est la première fois dans l’histoire de l’UoM que de telles choses arrivent », déplorent de nombreux étudiants sur Facebook.