« Le recours à la chirurgie laparoscopique comporte plusieurs avantages dont la réduction des douleurs associées à la chirurgie ». Déclaration du ministre de la Santé, Lormus Bundhoo, lors de l’ouverture d’un atelier de travail sur la gastro-entérologie récemment au SSR National Hospital, à Pamplemousses.
D’éminents spécialistes du Royaume-Uni et de l’Irlande ont, à cette occasion, animé des causeries sur la chirurgie laparoscopique, la radiographie du système gastro-intestinal et la Cholangio-Pancréatographie Rétrograde par voie Endoscopique (CPRE). Le ministre a par ailleurs fait ressortir qu’aujourd’hui, dans le secteur public, « many specialists are performing endoscopy on their own very efficiently ».
« Autrefois, les patients devaient subir de longues incisions au niveau de leur abdomen pour tous types de chirurgies. Aujourd’hui, les techniques d’intervention chirurgicale ont bien évolué à l’exemple de l’utilisation de la laparoscopie qui comporte très peu d’incisions sur le patient », devait faire ressortir Lormus Bundhoo à l’ouverture de cet atelier de travail. La chirurgie laparoscopique est une technique chirurgicale minimalement invasive où le chirurgien réalise une opération de l’abdomen par de petites incisions où sont placées des trocarts permettant le passage de fins instruments chirurgicaux. Plusieurs types d’interventions peuvent être réalisées par laparoscopie, notamment la cholécystectomie – qui consiste à enlever la vésicule biliaire ; la réparation de la hernie inguinale ; de la hernie ombilicale et autres présentations gynécologiques.
Le ministre a souligné que cette méthode a plusieurs avantages dont moins de douleur ressentie, écourtant ainsi considérablement le temps de convalescence. Par ailleurs, le patient peut se remettre à ses activités plus rapidement et le coût de l’hospitalisation est réduit. En août 2012, deux experts de France, le Pr Michel Fabre et le Dr Pierre Leblanc, avaient fait le déplacement pour former des médecins à la chirurgie minimalement invasive.
Lors de ce dernier atelier au SSR National Hospital, des causeries ont été animées sur la chirurgie laparoscopique par le Dr Jonathan Robinson, chirurgien de Bradford, et le Pr Amjad Parvaiz de Glasgow ; la radiographie du système gastro-intestinal par le Dr Andrew Lowe et la CPRE par le Dr Sean Kelly du York Hospital.
Lormus Bundhoo a salué le travail du Dr Sulleiman Moreea qui a aidé le ministère à mettre sur pied les départements d’endoscopie au SSRN Hospital et au J. Nehru Hospital. « Dr Moreea has conducted many workshops since 2009 and has certified Physicians who can perform endoscopy and he has also donated equipment for gastroscopy (gastroscopie) and colonoscopy ». Grâce au Dr Moreea, un médecin et deux infirmiers ont eu l’occasion de suivre une formation en CPRE à Bradford en juin 2010. Pour le ministre, l’acquisition de nouvelles techniques et le développement du savoir-faire à travers de tels ateliers sont essentiels dans la médecine moderne.