Une situation de “Win-Win”. C’est ainsi que le CEO de Médine, Daniel Giraud, et le président du conseil d’administration du CEB, Balraj Narroo, ont qualifié le nouveau Power Purchase Agreement signé vendredi matin entre les deux institutions au siège social du CEB, à Ebène. « A moins de Rs 3 le KW/h », le prix auquel Médine exporte son électricité au CEB est « le meilleur du marché », ont-ils tous deux soutenu. Daniel Giraud et Balraj Narroo ont publiquement affirmé n’avoir aucune objection à rendre public cet accord, excepté certaines clauses commerciales confidentielles « pour ne pas tout divulguer à la concurrence ».
« Sans entrer dans les détails techniques que le public risque de ne pas comprendre, et avec l’aval de mon conseil d’administration, je ne vois aucun problème qu’il y ait un papier commun Médine-CEB dévoilant le prix et certains termes de cet accord… hormis certaines clauses commerciales confidentielles pour ne pas tout dévoiler à la concurrence. Il est tout à fait normal que, pour des besoins de transparence, que le CEB, qui aura à fracturer l’électricité, dévoile le prix et les conditions, permettant ainsi de savoir l’évolution du prix de l’électricité (…) Mais je ne peux répondre pour mon conseil d’administration », a répondu Daniel Giraud à une question du Mauricien.
Balraj Narroo avait, lui, auparavant répondu à la même question sur la transparence. Il a rappelé le « courage politique » du Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui a réclamé que, désormais, les Power Purchase Agreement que le CEB signe soient rendus publiques. « Du côté du CEB, on a aucun problème à rendre cet accord qu’on vient de signer public », a-t-il lancé, avant de pousser Daniel Giraud à répondre à son tour à cette question. « C’est un accord pour les 20 prochaines années, où nous avons un prix qui a été agréé jusqu’à la 12e année. Et à partir de la 13e année, le prix baisse et l’on part jusqu’à 20 ans », expliqué le CEO de Médine en parlant des termes de l’accord signé vendredi matin. « Cela se trouve en dessous de Rs 30 le KW/h. C’est le meilleur prix du marché ! » s’est félicité Daniel Giraud en parlant du prix qu’il a obtenu du CEB pour lui fournir de l’électricité.
Daniel Giraud et Balraj Narroo ont tous deux employé le terme « win-win » en parlant de cet accord. Le Corporate Planning and Research Manager du CEB, Shamshir Mukoon, a pour sa part expliqué qu’avec cet accord, « le pays gagne » sur trois volets : « D’abord en termes d’économie, car il n’y a pas d’importation de fuel. On se sert de la bagasse locale et il n’y a pas d’exode de devises. Puis sur le plan social, puisque les emplois des ouvriers de Médine sont préservés. Et, enfin, par rapport à la préservation de l’environnement, parce qu’avec ce projet, nous allons diminuer nos émissions de gaz à effet de serre ! » a-t-il expliqué.
Balraj Narroo a rappelé que le CEB a une très longue collaboration avec Médine en ce qui concerne la fourniture d’électricité. Cette collaboration date depuis les années 1950, a précisé pour sa part Daniel Giraud. Le président du CEB a affirmé que c’est le 23 septembre 2003 que l’actuel Power Purchase Agreement a été signé avec Médine, lequel expire le 31 décembre 2014. Le nouvel accord entrera en vigueur à partir de la coupe de 2015.