Après la première partie des questions parlementaires, hier, le vice-Premier ministre, Ivan Collendavelloo, a indiqué que le rapport de la Banque mondiale sur le secteur énergétique, initialement attendu pour mars dernier, a été soumis au ministère de l’Énergie et des Services publics le 15 juillet. Une copie de ce rapport a été déposée au Parlement hier.
La Banque mondiale a évalué les demandes de Maurice en énergie pour les périodes 2015-2017 et 2018-2022. Ses recommandations sont : l’optimisation maximale de la maintenance des unités de production d’électricité du CEB et des Independent Power Producers (IPPs) ; l’extension du Power Purchase Agreement avec Consolidated Energy (CEL) de Beau-Champ jusqu’en 2018 ; le “fast tracking” du projet d’installation de moteurs de 60 MW à la station de Saint-Louis de manière à ce que les unités de production soient prêtes au second semestre de 2017 ; l’extension de l’opérateur des moteurs Pielstick à la station de St-Louis jusqu’au second semestre de 2017 ; et en dernier lieu, l’implémentation d’emergency voltage reduction en 2016 et 2017 si besoin est.
Ivan Collendavelloo a donné la garantie au Parlement hier que toutes les mesures sont prises pour une fourniture d’électricité ininterrompue à travers le pays. Il a fait remarquer que certaines mesures préconisées par la BM ont été implémentées par le CEB bien avant que le rapport ne soit finalisé.
Ainsi, un nouvel exercice d’appels d’offres a été lancé le 3 juillet dernier par le CEB, tenant compte des spécifications de la Banque Africaine de Développement pour les turbines de diesel de 60 MW à la station de St-Louis. « La date butoir est le 1er octobre 2015 et le contrat devrait être alloué d’ici décembre 2015/janvier 2016, de façon à ce que la station soit opérationnelle d’ici juin/juillet 2017 », a affirmé Ivan Collendavelloo.
Le VPM a déclaré d’autre part que le CEB a étendu le Power Purchase Agreement avec Consolidated Energy Limited Beau-Champ le 16 juin dernier pour une période de trois années afin de produire 22 MW d’électricité. Cette mesure a pris effet le 31 juillet dernier. « Regarding emergency voltage reduction on the grid in 2016 and 2017 when there is low reserve capacity margin, actual tests are being undertaken by CEB to determine the realistic value for maximum reduction during peak demand, if such a measure becomes necessary », a ajouté le ministre de l’Énergie.
S’agissant d’une nouvelle centrale équipée de turbines à gaz aux Grandes Salines, Ivan Collendavelloo a annoncé que le CEB va bientôt nommer un consultant pour une étude de faisabilité complète et pour le « procurement process » afin que la nouvelle centrale démarre ses activités en 2018.