La Clinique du Nord est le premier établissement médical à installer des panneaux photovoltaïques en vue de produire de l’électricité pour ses besoins propres et vendre le surplus au Central Electricity Board (CEB). « Nous avons perdu plus de vingt années d’énergie renouvelable. Le soleil était toujours là lorsque j’ai ouvert cette clinique à Baie-du-Tombeau », déclare le Dr Mukesh Sooknundun. L’installation a été effectuée par la firme Solar-Ernte-Technik Ltd (SETL) du groupe Leal.
« Je ne connaissais rien à ce domaine. J’ai été étonné lorsque Deven Maulloo de la firme SETL m’en a parlé. Je constate maintenant que tout le monde passe à l’énergie renouvelable. Je me suis dit pourquoi pas mes trois cliniques », a déclaré le directeur de la Clinique du Nord. Le Dr Mukesh Sooknundun a démarré avec une première installation d’une capacité de 34 KW sur deux toits de la clinique située à Baie-du-Tombeau. Et si les choses marchent bien, il fera également équiper de panneaux photovoltaïques ses deux autres établissements situés à Flic-en-Flac et à Pointe-aux-Canonniers.
La clinique de Baie-du-Tombeau fera économiser à son propriétaire environ Rs 40 000 mensuellement. C’est la garantie minimale que SETL Energies lui a offerte. « Sur vingt-cinq ans, ça fait une somme conséquente ». Le grand avantage, affirme le Dr Sooknundun, est que cette énergie est gratuite et verte.
Parlant des installations techniques sur les toits de cette clinique à Baie-du-Tombeau, le directeur de SETL Energies, Deven Maulloo, explique que tout l’espace exposé au soleil a été utilisé à cette fin — 20 KW ont été installés du côté de la mer sur un toit en béton et 14 KW sur un toit en tôle face à la route. « On aurait pu installer davantage d’équipements mais l’ensoleillement n’est pas optimal à cet endroit », fait-il ressortir. Les installations proviennent d’Allemagne et sont anti-corrosives, pour résister à l’air marin du littoral.
Pour le directeur de SETL, ce projet est une réussite. « Nous allons étudier le projet pendant six mois. Ce qui nous permettra de mieux comprendre la production. Il produira toute l’électricité dont la clinique a besoin durant la journée et tout surplus sera exporté sur le réseau du CEB », dit-il. Selon lui, la Clinique économisera Rs 40 000 mensuellement « mais de tels projets prennent du temps. » « C’est un défi technique et technologique pour nous », estime-t-il. Au Dr Sooknundun d’ajouter : « Je suis heureux de contribuer à la protection de l’environnement en optant pour une énergie renouvelable. »