Le board du CEB a donné, vendredi, son aval au projet de Wind Farm de quatorze turbines éoliennes à Plaine-Sophie, dont le coût est estimé à Rs 2 milliards. Les travaux d’installation devraient commencer d’ici neuf mois, et les premiers essais sont prévus pour juillet 2014.
Un special board meeting du Central Electricity Board a donné son aval, vendredi, au projet du consortium Suzlon-PADGREEN pour la construction d’un Wind Farm de 14 éoliennes à Plaine-Sophie, pour la production de 29,4 mégawatts d’électricité d’ici 2014. Le CEB va ainsi de l’avant avec son premier projet de production d’électricité à partir d’énergie renouvelable, dans le cadre du concept Maurice Ile Durable (MID), après la signature de l’Energy Supply and Purchase Agreement (ESPA) avec le consortium Suzlon-PADGREEN.
L’information a été confirmée à Week-End par le président du board du CEB, Balraj Naroo, qui soutient qu’une fois le parc éolien lancé, il garantira au minimum la production de 7% de la consommation totale d’électricité du pays, qui est de 430 mégawatts. « Sans aucun doute, il s’agit d’un grand pas pour Maurice. Au moins, nous pouvons dire que nous produisons de l’énergie verte », a déclaré Balraj Naroo.
Les discussions au sein du Negociating Panel du CEB, présidé par S. Mukoon, et soutenu par son consultant CRISIL et ses hommes de loi, ont été ardues, fait-on ressortir. Le consortium Suzlon-PADGREEN avait comme legal counsel les hommes de lois des Ravind Chetty Chambers. Au total, ce sont 18 personnes qui se sont retrouvées autour de la table des discussions pendant la semaine écoulée pour évoquer les aspects légaux, techniques et administratifs de ce projet. De nombreuses autres questions ont été évoquées, notamment en ce qui concerne le prix proposé par le consortium pour la vente de l’électricité produite.
Le tarif proposé revu à la baisse
Sans entrer dans les détails, le président du board du CEB a souligné que le Negociating Panel a pu obtenir une baisse du tarif proposé par Suzlon-PADGREEN. « Notre politique est de nous assurer que le tarif auquel nous achetons l’électricité nous permettra d’assurer en retour un meilleur prix de vente aux consommateurs. Dans ce dossier, le MID Fund interviendra également pour soutenir le CEB, puisque nous aussi allons devoir faire des investissements », explique Balraj Naroo. Pour ce dernier, le Wind Farm de Plaine-Sophie, situé dans les environs de Tamarind Falls, vient placer Maurice sur la liste des pays lancés dans la production d’énergie verte. « Il faut savoir que le projet de Suzlon-PADGREEN a été choisi après le lancement d’un appel d’offres international. Le CEB dispose d’un parc à Rodrigues, mais il s’agit là d’un tout petit projet. Avec le projet de Suzlon-PADGREEN à Plaine-Sophie, nous nous lançons dans quelque chose de grand et de concret », rappelle notre interlocuteur.
Le contrat entre le CEB et le consortium Suzlon-PADGREEN a été signé pour une durée de 20 ans à compter de 2014. Avec la signature de l’accord entre les deux parties, les travaux sur le site devraient démarrer d’ici neuf mois.
Pour rappel, le projet du consortium Suzlon-PADGREEN consiste à installer 14 turbines éoliennes, hautes de 95m, et dont les pales mesureront 50m. Si tout se passe bien et que les délais sont respectés, les premiers tests devraient être effectués à partir d’août 2014.
Selon les implementation milestones déjà établis, le consortium Suzlon-PADGREEN doit avoir signé, d’ici le mois prochain, son lease agreement avec le ministère des Terres, avant de commencer les travaux à Plaine-Sophie à partir de mars 2013, avec la construction des routes menant au parc éolien. Le consortium indo-mauricien devra aussi avoir finalisé le design des éoliennes.