Les États membres de la Commission de l’océan Indien (COI), éligibles au Fonds européen de développement, ont convenu unanimement de créer l’Association des régulateurs de l’énergie.

Une décision en ce sens a été prise à l’occasion du premier Forum régional des énergies durables organisé par la COI à travers son programme ÉNERGIES, financé par l’Union européenne. Un enjeu essentiel de la transition énergétique de ces territoires est le développement des énergies renouvelables. Pour cela, l’implication des opérateurs privés est primordiale. Or, les pays membres de la COI sont dotés d’opérateurs électriques historiques, qui dominent encore le marché de l’électricité.

Pour sa part, la COI, à travers son programme ÉNERGIES, s’est engagée à soutenir les activités de cette association comme l’établissement de “grid code” et le renforcement de capacité pour la définition d’indicateurs de performance ou pour la mise en œuvre du rôle de médiateur dévolu aux régulateurs.

L’Association des régulateurs de l’énergie des pays de l’océan Indien, davantage focalisée sur les besoins et enjeux insulaires, complète utilement les réseaux régionaux existants dont sont membres les régulateurs de l’Indiaocéanie, à l’instar de l’Association régionale des régulateurs de l’énergie pour l’Afrique orientale et australe, du COMESA et de l’Association régionale des régulateurs de l’électricité de la SADC.