L'appartement à Quatre-Bornes où l'enfant a été aperçu

Une habitante de Quatre-Bornes, âgée de 28 ans, accusée d’avoir laissé ses deux enfants mineurs seuls dans un appartement, demeure en détention policière.

Une accusation provisoire de “causing harm to child” a été retenue contre elle. La libération sous caution de Rs 1 500 lui a été accordée, toutefois, elle n’a pu réunir la somme requise. Elle a donc passé la nuit en cellule policière.

Ce sont des commerçants de la localité qui avaient aperçu un petit garçon qui s’accrochait aux volets d’une fenêtre au troisième étage d’un bâtiment à Quatre-Bornes. Les pompiers avaient été alertés. Comme la mère étant absente, ils avaient dû défoncer la porte d’entrée de l’appartement afin de porter secours au petit garçon. Une fois à l’intérieur, ils sont tombés sur le garçon à moitié nu, sa soeur sans vêtement, un chien et un singe attaché à une corde.

La mère a donné sa version des faits aux enquêteurs, mais ils ont constaté qu’elle n’arrivait pas à s’exprimer et qu’elle paraissait être sous l’effet d’une substance illicite. Le père a également été interrogé. Il a déclaré s’être séparé de la mère et de ses enfants, ayant refait sa vie.

Les deux enfants abandonnés sont toujours pris en charge par la Child Development Unit (CDU) et ont été placés en observation à l’hôpital Victoria, à Candos, où ils sont assistés par un psychologue. Les animaux ont, pour leur part, été remis au ministère de l’Agro-industrie.