Après deux semaines, Georges Ah Yan et ses deux acolytes, Jacques Latour et Hervé Agathina, qui avaient entamé une grève de la faim à côté du Paille en Queue Court, en parallèlle avec une série de meetings à travers l’île, ont suspendu leur action. Cela, en raison des dernières informations obtenues vendredi soir par le travailleur social des proches du bureau du ministre de Finances, Xavier Duval, selon lesquelles les autorités se pencheront cette semaine sur sa requête.
Georges Ah Yan réclame, en effet, que la compagnie d’aviation nationale utilise son Corporate Social Responsibility Fund et procure un billet gratuit à un 2e accompagnateur d’un enfant devant se faire soigner à l’étranger. A la lumière du communiqué émis par la compagnie d’aviation nationale, la semaine dernière – indiquant qu’Air Mauritius, qui propose déjà des facilités aux malades et à leurs proches, est prête à discuter des revendications de Georges Ah Yan uniquement avec les autorités compétentes –, le travailleur social souhaite « faciliter les négociations. » D’où la suspension de sa grève de la faim, dit-il. Georges Ah Yan indique qu’il devrait également rencontrer le ministre des Finances cette semaine, afin de discuter de sa requête pour que les autorités compétentes, à savoir le ministère des Finances et le ministère de la Santé, fassent un appel à Air Mauritius pour que la compagnie revoie sa stratégie d’aide aux malades.