On se demande souvent pourquoi la politique n’intéresse pas les jeunes à Maurice. La réponse semble évidente dès lors que l’on songe à tout ce qui s’est passé ces derniers temps. 
La politique, c’est d’abord « l’art de conduire les affaires de l’État, la science et la pratique du gouvernement de l’État ». Les jeunes se sentent souvent dépassés par toute cette science, surtout que le contexte mauricien n’arrange pas les choses. Les jeunes n’y comprennent pas vraiment grand chose à toutes ces histoires de rivalité, de dynastie, d’alliance, de cassure d’alliance, alliés aujourd’hui, pires ennemis demain… Quant à nos dirigeants, il semblerait que ce ne soit qu’un jeu pour eux, jeu de gouvernance, jeu de pouvoir. Conduire les affaires de l’État semble être au second plan. Ce qui importe c’est sa petite personne d’abord et avant tout.