Le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, a déployé l’artillerie lourde pour défendre la pertinence du Enhancement Programme lancé, d’abord en Std IV, en 2010. Ce programme qui a été calculé, pour d’une part, renforcer la performance des élèves et, d’autre part, évincer les leçons particulières a fait l’objet des questions parlementaires, mardi dernier. Pour répliquer aux attaques de l’opposition, précisément de Steve Obeegadoo, ancien ministre de l’Education et président de la commission de l’éducation au MMM, Vasant Bunwaree a défendu ce programme pendant un peu plus d’une heure  face à la presse, vendredi dernier. Depuis l’application du Enhancement Programme, c’est sans doute la première fois que le ministre de l’Éducation consacre autant de temps et de moyens pour expliquer les raisons de croire en celui-ci. Et de défier ses détracteurs. Pour cela, Vasant Bunwaree a sorti des archives les déclarations élogieuses de ceux qui, aujourd’hui, pointent le programme et sa stratégie, du doigt. « Au fond, l’opposition est d’accord avec moi », déclare le ministre en citant des extraits des propos de Paul Bérenger, Pravind Jugnauth et de Steve Obeegadoo, rapportés par la presse en 2010. « Bunwaree va dans la bonne direction disait Pravind Jugnauth. Bérenger, lui, disait que ma réforme viendrait donner 100% raison à Steve Obeegadoo », dit-il. Vasant Bunwaree rappelle encore que ce dernier avait dit, en commentant sa réforme: « Bunwaree est un progressiste et un humaniste. » Mais le ministre de l’Education ne compte pas s’arrêter là: « Mo pou réponn Obeegadoo au Parlement. » Vasant Bunwaree, qui était entouré de ses cadres du ministère et de Om Varma de la Mauritius Institute of Education, laquelle a conçu les manuels du programme, a aussi cité les remarques positives, tant sur le plan national que par des experts de l’UNESCO. Le ministre de l’Education dit ne pas comprendre l’empressement de certains pour une évaluation du programme de renforcement. « Une évaluation ne peut se faire au démarrage d’un projet! Attendons la fin du rodage. Une équipe de la MIE a été mise en place pour mener une véritable évaluation. » Les réactions qui ont suivi après l’annonce de la présentation de l’Education Amendment Bill, en marge de l’abolition des leçons particulières, au Parlement, ont surpris Vasant Bunwaree. Parce que, dit-il, cela avait été annoncé dans le plan stratégique de 2008-2020 sur la réforme dans l’éducation. Dans cette optique, le ministre souhaite que le président Vinod Seegum, de la Government Teachers’ Union, « n’induise pas les enseignants en erreur ». Dénonçant « le double langage de Seegum », il a rappelé que ce syndicat, qui se prononce contre l’abolition des cours particuliers, « a pourtant négocié pour que les allocations des enseignants passent de Rs 2 700 à Rs 3000! »
Par ailleurs, le ministre a annoncé que le Mauritius Examinations Syndicate prendra en considération des éléments du Enhancement Programme pour la préparation des questionnaires du Certificate of Primary Education.  Aussi, à partir de janvier 2012, les enfants qui suivent ce programme auront un portefolio dans lequel seront notés les progrès qu’ils auront accomplis pendant les cours. Il a aussi annoncé l’entrée du kreol morisien dans le Enhancement Programme en 2012. 
———————————————————————————————————————————
Forum sur le CPE en décembre
Lors de sa conférence de presse, Vasant Bunwaree a profité pour annoncer la tenue du forum sur la révision du Certificate of Primary Education en décembre prochain. Ce forum se fera en deux phases. Le ministre de l’Éducation, qui se dit pour l’allègement du curriculum, a expliqué que les réflexions se porteront sur cette question lors de la première phase du forum, en décembre.