Les élèves de Standard IV ayant participé au Enhancement Programme durant l’année ont été récompensés hier à une cérémonie de remise de prix à Moka. Ils avaient pris part à plusieurs activités, notamment le théâtre, la récitation de poèmes et de slam. Élaborant sur ses bienfaits, le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree, présent à la cérémonie, a souligné que le programme de rehaussement serait bientôt évalué par un organisme international indépendant.
Ce sont les écoles primaires Sir Veerasamy Ringadoo, M. D. Saraswati, H. Chooroomoney, Sir H. Vaghjee, Signal Mountain RCA, Raoul Rivet, Osman Peerun qui se sont distinguées dans la catégorie de drama, de slam, de musique vocale et instrumentale, de « story telling », de « poem recitation », de dictée et de quiz. Le Enhancement Programme comprenait également des activités sportives et de « drawing and painting » dans lesquelles plusieurs écoles ont été récompensées.
Le Enhancement Programme a débuté en 2010 pour les élèves de Standard III et a été étendu cette année à Standard IV. Objectif : décourager les leçons particulières et favoriser surtout le développement intellectuel, émotionnel et psychologique de l’enfant à travers une éducation qui prône des activités ludiques. L’idée principale étant que l’apprentissage peut aussi se faire en dehors des quatre murs de la classe.
À la cérémonie d’hier, le ministre de l’Éducation a souligné que ce deuxième cycle dans l’éducation d’une enfant est très crucial, celui-ci étant pleinement impliqué dans l’étape de l’acquisition des connaissances et de la consolidation de l’acquis. « C’est la phase où se développent ses compétences en matière cognitive et où la logique devient plus structurée. L’enfant de 8-9 ans se voit ainsi façonné et formé par son enseignant grâce à ces méthodes d’apprentissage. L’Enhancement Programme vient apporter un plus à cet enseignement », a soutenu Vasant Bunwaree.
Ainsi, a ajouté M.Bunwaree, le programme de rehaussement vient apporter ce plus qui fait que l’éducation n’est plus uniquement axée sur le développement intellectuel mais aussi sur le développement holistique et intégral de l’enfant. Le ministre de l’Éducation a aussi fait ressortir que c’est à travers des activités telles le slam, la musique, la poésie, le théâtre, le dessin et la peinture, la dictée, les quiz, l’activité physique et le sport ou, tout simplement, l’art de raconter des histoires que bon nombre d’enfants ont pu découvrir leurs talents. Les parents de même, dit-il, ont découvert une autre face de la personnalité de leur enfant.
Pour ce qui est de la pertinence du Enhancement Programme, le ministre de l’Éducation a annoncé qu’un organisme international indépendant a été sollicité pour une évaluation. « Je rassure les personnes qui n’ont pas encore bien compris la finalité de ce programme et qui cherchent une évaluation à tout prix : donnons le temps au temps. Une évaluation ne se fait pas au petit bonheur et surtout pas juste après le lancement d’un programme », a fait comprendre Vasant Bunwaree.
Le ministre de l’Éducation s’est par ailleurs attardé sur le rôle des enseignants. Je ne peux, a souligné Vasant Bunwaree, leur demander de travailler plus sans tenir compte de leur situation. Et d’ajouter : « De nos jours, les enseignants du primaire sont amenés à entreprendre des tâches additionnelles dans le cadre des réformes du secteur éducatif, comme préconisé par le plan directeur de l’éducation 2008-2020. » Il a ainsi annoncé que le salaire des enseignants du primaire sera revu. « Cette revalorisation du métier d’enseignant passe par une révision salariale aussi », a conclu Vasant Bunwaree.