Deux Roumains et un Anglais, arrivés à Maurice il y a un certain temps, sont en cellule policière depuis hier dans le cadre d’une enquête sur un important réseau de fraude électronique. Ils sont soupçonnés d’avoir utilisé de fausses cartes bancaires pour effectuer des retraits à différents guichets automatiques dans le nord de l’île. À ce stade au moins 20 cas de fraude ont été établis par les enquêteurs. Les préjudices sont évalués à environ Rs 800 000.
À la mi-journée, les trois suspects, Cosmin Constantin Barbu, 31 ans, de nationalité anglaise et manager de profession, Cristian Mircu Cubelac, 31 ans, Construction Engineer et Mathew Kennets Cruz Coulson 25 ans, self-employed, tous deux de nationalité roumaine, devaient comparaître en cour de Port-Louis pour leurs chefs d’accusation provisoires. Après ce passage devant le tribunal ils ont été reconduits en cellule policière en attendant les prochaines étapes de l’enquête, dont la suite de leur interrogatoire.
Les informations disponibles dans les milieux autorisés des Casernes centrales indiquent que samedi matin, la Police Information and Operation Room (PIOR) a été informée par le Central CID que des étrangers procédaient à d’importants retraits dans différents guichets automatiques d’une banque commerciale. Selon les indications des enquêteurs, des retraits ont été effectués à Port-Louis et Plaine-Verte samedi et à Grand-Baie le 15 février.
En vue de remonter la piste du réseau, les enquêteurs ont eu recours au réseau CCTV qui a permis de repérer un “taxi marron” à Grand-Baie véhiculant trois étrangers aux allures suspectes. Leur description et celle de la voiture a été transmise au personnel assurant le fonctionnement du CCTV dans la région de Grand-Baie avec instructions de « maintain watch » dans les parages de l’endroit où les suspects sont montés à bord du véhicule.
Cette opération devait porter ses fruits vers 7 h 50 hier. Les caméras de surveillance devaient transmettre des images des trois suspects effectuant des retraits à un guichet automatique près de Super U de Grand-Baie avec une carte bancaire falsifiée. Après leur arrestation, les trois suspects ont été identifiés comme étant Cosmin Constantin Barbu, Cristian Mircu Cubelac et Mathew Kennets Cruz Coulson. Hier, ils ont été soumis à un interrogatoire serré sur leur Modus Operandi, entre autres. À ce stade, les hommes de la Cybercrime Unit du Central CID ont pu établir au moins 20 cas de ce type de fraude perpétrés à Maurice. Pour l’heure les préjudices sont estimés à Rs 800 000. Toutefois il n’a pas été possible à la mi-journée d’obtenir confirmation officielle que les victimes sont installées à Maurice ou à l’étranger.
D’autre part, une perquisition dans leur chambre d’hôtel à Pereybère, où ils séjournaient depuis leur arrivée, devait aboutir à la saisie d’une somme de Rs 203 000 et d’une autre de US $ 603, de dix-sept cartes bancaires, d’équipements électroniques pour mettre en oeuvre cette fraude, de deux ordinateurs portables, quatre téléphones cellulaires et de vêtements probablement achetés avec l’argent des victimes. L’enquête se poursuit.