L’ancien gouverneur de la Banque de Maurice, Manou Bheenick, en état d’arrestation depuis vendredi dernier, passera la nuit de lundi soir à mardi matin dans une cellule à l’Alcatraz Detention Centre aux Casernes centrales. Il y a été conduit sous forte escorte policière à 20 heures 40, quand a pris fin la première partie de son interrogatoire Under Warning dans les locaux du Central CID. Il devra comparaître mardi devant la Bail and Remand Court pour son inculpation provisoire de Larceny in Receipt of Wages. La police compte objecter à la motion de remise en liberté, présentée par ses hommes de loi, Mes Hervé Duval (Jr), Jaunbocus et Bhojoo.
Manou Bheenick, qui a pu échapper à une détention provisoire pendant le week-end, a eu sa décharge de la clinique Apollo Bramwell cet après-midi. Il était escorté au QG du Central CID vers les 15 heures 30. Après les formalités d’usage, l’ancien « maître incontesté de la Bank of Mauritius Tower » a subi une séance d’interrogatoire de trois heures, soit à partir de 17 heures. Il a été entendu sur les raisons justifiant la présence de douze boîtes de dossiers confidentiels et Top Secret de la Banque Centrale à son domicile.
Cette arrestation fait suite à une déposition du First Deputy Governor, Yandranath Googoolye, au sujet de la disparition d’un coffre-fort de la banque depuis le 27 décembre et surtout d’un important dossier recelant des informations explosives sur un conglomérat « politically exposed ».
Affaire à suivre…