Le ministère de l’Education a initié une enquête hier, mardi 26 mars, sur de graves allégations émises à l’encontre d’un enseignant d’un collège du nord de l’île, et ce, à travers une lettre adressée au recteur de cet établissement.

« Le contenu de cette lettre interpelle gravement », indique une source au ministère. « Nous devons dans un premier temps nous assurer de la véracité de ces allégations avant de décider de la marche à suivre ».  

Cette lettre anonyme, signée « des élèves » de cet établissement, soutient qu’un enseignant aurait un comportement « raciste et blessant » à leur égard, notamment le jour des célébrations de Holi. L’enseignant, selon la lettre, aurait interpellé un élève qui portait un Tika sur le front. Les auteurs de la lettre avancent que ce n’est « pas la première fois » que l’enseignant tiendrait des « propos racistes ».

Les auteurs de la lettre se plaignent également du temps que l’enseignant passerait sur son téléphone « au lieu de faire sa classe ». Ils invoquent, de plus, que l’enseignant se moquerait des élèves ayant un handicap.

Contacté pour une réaction, la direction du collège n’a pas souhaité commenter cette affaire, laissant entendre que « nous avons reçu l’ordre de ne rien dire à la presse ».