Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a pris la décision d’écrire de ses propres mains son statement lors de son interrogatoire «under warning» par des limiers du Central CID cet après-midi. C’est ce qu’a appris lemauricien.com des sources proches de l’entourage politique et légal de Pravind Jugnauth. Mais à ce stade, très peu de détails ont transpiré quant à la teneur des explications au sujet des accusations de sédition et de diffamation criminelle portées contre lui au sujet du «guvernma pédofil » par la ministre de a Sécurité sociale, Sheila Bappoo.
Lors de la première partie de l’exercice dans les locaux du Central CID, à partir de la mi-journée, les deux parties, soit d’une part les enquêteurs sous la supervision de l’assistant commissaire de police Pregassen Vudamalay, et d’autre part Pravind Jugnauth encadré de ses conseils légaux, ont discuté de la formule que devait prendre la séance d’interrogatoire. Finalement, dans un premier temps, le leader du MSM a signifié son intention d’écrire personnellement son «statement» dans cette affaire.
La rédaction de la déposition devait être entamée sur le coup de 15 heures après un Break pour une collation. Cette étape devra durer au moins trois bonnes heures avec Pravind Jugnauth mettant le point final vers les 18 heures. Quelle sera la teneur de cette déposition ? Difficile à dire en cours d’après-midi.
Néanmoins, dans les milieux initiés du MSM, il faudra s’attendre à voir Pravind Jugnauth rédiger un statement d’une trentaine de pages dénonçant les différents scandales attribués présumément au gouvernement allant de l’affaire de pédophilie au MITD en passant par l’empressement des autorités dans l’enquête de la photo de l’agent travailliste Nandanee Soornack le jour de la proclamation des résultats des dernières élections générales.
De son côté, lors d’un point de presse vendredi dernier, Peravind Jugnauth avait lancé un avertissement sans équivoque par rapport à son interrogatoire du jour. « Mo pou dire saki mo éna pou dire. Zotte kapav kont lor mwa. Ziska ler mo ine garde ène retenue lor sertin zafer. Ena zaffer mo ine témwagné. Mo ine fer preuve de retenue. Aster là mo pou all out », avait-il déclaré.
Pour la séance d’interrogatoire du jour, Kobita Jugnauth a tenu a se rendre aux Casernes centrales. D’autres fidèles du MSM, dont Showkutally Soodhun, Mahen Jhugroo, Mahen Seeruttun, Leela Devi Dookun et Usha Jeetah entre autres. Me Madun Dulloo du MMM était également vu pendant quelques minutes dans les parages du Central CID.
Alors que Showkutally Soodhun avait rencontré des difficultés pour avoir accès aux Casernes centrales à la mi-journée, Kobita Jugnauth a initialement décliné une invitation de se rendre dans le «waiting » du Central CID jusqu’à la fin de l’interrogatoire.