L’enquête judiciaire présidée par la Senior Magistrate Navina Parsuramen pour faire la lumière sur les circonstances du drame de Grande-Rivière Sud-Est ayant coûté la vie à quatre personnes dont deux enfants s’est poursuivie jeudi avec l’audition de l’ASP Reddy Luthmoodoo, responsable de la National Coast Guard (NCG) dans l’Est et le Sud, du constable Ramchurn affecté à la Divisional Supporting Unit (DSU) de Flacq et du constable Bunowah de la NCG de Deux Frères. Le dernier nommé était aux commandes du heavy duty boat lors de l’opération de sauvetage après que le bateau s’était renversé. Par ailleurs, la charge provisoire d’homicide involontaire qui pesait depuis le 9 juin dernier sur Louis Heyward Marie, le skipper de la pirogue Love, a été rayée jeudi en Cour de District de Flacq. Cela suite à une motion déposée par son avocat, Me Chetan Baboolall.
Le constable Ramchurn a expliqué en Cour qu’il ne s’est pas aventuré en mer le jour même, soit le 8 juin dernier, en raison du mauvais temps et de la mer démontée. Il a soutenu que ses recherches le long de la côte n’ont pas été probantes pour retrouver le corps du défunt constable Chetlall Mungur. Il est retourné en mer le lendemain, sur les ordres du Divisional Commander, suivi d’autres collègues et des volontaires pour retrouver le disparu. “Des volontaires, notamment Jimmy Rabaye, nous ont aidés à nous aventurer en mer. Nous sommes allés par bateau et avons entamé des recherches jusqu’au bout de la plage. Du bateau, je regardais la surface et c’est ainsi que j’ai pu identifier le t-shirt du constable Mungur.”
Le constable Ramchurn raconte ensuite qu’il s’est jeté à l’eau mais que le corps de son collègue était pris dans la boue. “Il était en position debout, le corps courbé vers le bas dans deux pieds d’eau. J’ai eu du mal à le sortir de la boue et j’ai été aidé par  le constable Bhageera qui s’est lui aussi jeté à l’eau. Nous avons ensuite ramené son corps.”
 Me Viren Ramchurn, qui représente les intérêts des policiers survivants et des familles des victimes, s’est ensuite intéressé aux équipements dont ils se sont munis pour cette opération. Le constable Ramchurn devait répondre qu’il n’était pas nécessaire de se munir d’équipements.
 L’ASP Reddy Luthmoodoo a, lui, été entendu sur le nombre d’officiers qui étaient en poste ce jour-là. Selon le constable Neamuth, qui avait déposé la semaine dernière, ils étaient trois à avoir accouru pour porter secours. Il s’agit de lui, du Temporary Police Constable (TPC) Domingue et du PC Bunowah. Or, selon les entrées du Daily Book, le nom du TPC Domingue n’y figure pas.
 L’ASP Reddy Lutchmoodoo devait, par la suite, donner des éclaircissements à la Cour quant au shift system et au nombre d’officiers requis lorsqu’ils sont en poste. Il expliqua de plus que les limiers sont tenus de faire des “foot patrols, mobile patrols and afloat patrols.” C’est, a-t-il dit, en revenant d’un “afloat patrol” et lorsqu’il amarrait le bateau à la jetée que le constable Neamuth a constaté qu’une embarcation venait de chavirer.