Le nouveau directeur de la station météorologique de Vacoas, Rajan Mungra, assure que les recommandations de la magistrate Ida Dooky-Rambarrun, émises dans le cadre des conclusions de l’enquête judiciaire instituée l’année dernière par le DPP suite aux inondations du 30 mars 2013, qui avaient fait 11 victimes, seront appliquées. Depuis cet événement tragique, les services météorologiques mauriciens ont en effet revu leur fonctionnement et ont institué des changements majeurs, selon notre interlocuteur.
« Des changements ont été apportés et nous poursuivons dans cette lignée avec les recommandations de la magistrate Ida Dooky-Rambarrun », déclare Rajan Mungra, le nouveau directeur de la station météorologique, en poste depuis dimanche dernier. Il avait d’ailleurs déposé lors des auditions de l’enquête judiciaire en Cour correctionnelle de Port-Louis et explique qu’il étudiera en profondeur le rapport de la magistrate, particulièrement les recommandations issues de l’enquête judiciaire. « Nous sommes là pour collaborer pleinement », a-t-il déclaré au Mauricien.
Parmi les mesures adoptées après l’événement tragique du 30 mars, l’installation de plusieurs “automatic weather stations” au Champ-de-Mars, à Bagatelle et à Pointe-aux-Canonniers, entre autres. Le nouveau directeur explique que, parmi les projets prioritaires, figure l’installation d’autres stations automatiques dans les régions à risques telles Chitrakoot et Rivière-Noire. Ces stations automatiques enregistrent plusieurs données météo comme la température, la pluie, la direction du vent et l’humidité, qui sont acheminées directement à la station météo en temps réel pour être ensuite analysées par les météorologues.
La communication de la station a été de plus revue. Des météorologues interviennent durant la page météo de la MBC et, lors d’événements climatiques majeurs, ce sont des hauts gradés qui interviennent durant le journal télévisé. Le site internet a été retravaillé avec une interface plus interactive et la Météo dispose désormais d’un panneau d’affichage électronique devant ses locaux à Vacoas indiquant les températures et les prévisions portant sur cinq jours.
Rajan Mungra occupe depuis dimanche le fauteuil de directeur de la Météo, après le départ à la retraite de Mamade Beebeejaun. Il en est le 8e directeur depuis l’indépendance. C’est en 1973 qu’il a rejoint la station de Vacoas comme Meteorological Assistant et a gravi les échelons pour devenir météorologue en 1986, puis Divisional Meteorologist. En novembre 2010, il est nommé directeur adjoint et a assuré l’intérim comme directeur à plusieurs reprises. Rajan Mungra a fait des études en physique à l’Université de Poona, en Inde, et a fait sa formation de météorologue à l’India Meteorological Department. Il détient une maîtrise en hydrologie de l’Université de Galway, en Irlande, et un MBA en Ressources humaines. Il a été la cheville ouvrière pour la mise sur pied de standards ISO à la station de Vacoas, ce qui a fait de Maurice le premier pays de la SADC à adopter ces normes.
Rajan Mungra ne cache cependant pas ses inquiétudes concernant les conséquences du changement climatique « qui sont bel et bien visibles » et qui seront, selon lui, à l’origine de plus en plus d’événements météorologiques extrêmes. « Il nous faudra être plus précis dans nos avertissements et fournir l’information au public à temps », dit-il. Ce dernier se réjouit d’ailleurs de la création d’un ministère spécial pour gérer les urgences en cas de catastrophes naturelles sous la houlette du ministre Raj Dayal. « Un tel ministère facilitera la coordination en cas de catastrophes naturelles. »
Rajan Mungra est épaulé par le No 2 de la station, Prem Goolaup, et, selon une source, c’est Muslim Bhye Heetun, actuellement Divisional Meteorological Assistant, qui est pressenti pour être le No 3.