L’enquête judiciaire pour faire la lumière sur les inondations meurtrières du 30 mars 2013 s’est poursuivie hier avec l’audition du directeur de GIBBs (Mauritius) Ltd, Kishan Padaruth, et du Deputy Permanent Secretary au Prime Minister’s Office (PMO), Anerood Pursonon. Ce dernier, secrétaire du National Disaster Risk Reduction and Management Council (NDRMC), devait indiquer que des mesures ont été prises afin de pourvoir à la station météorologique des équipements nécessaires pour améliorer son système d’avertissement pour les inondations et les cyclones.
Le DPS au PMO, Anerood Pursonon, devait soutenir hier que le NDRMC, qui a pour membres des représentants de divers corps des secteurs public et privé, s’est réuni pour la première fois le 24 février 2014. Deux points importants avaient alors été soulevés, dont le fait que la station météorologique de Vacoas devra revoir le warning system existant concernant les cyclones et mettre sur pied un nouveau warning system pour les cas d’inondations. Il a indiqué que le sous-comité du NDRMC, qui a pour rôle de mettre sur pied les projets qui seront avalisés par la suite par le Conseil, « is in a stage where technical expertise is needed from overseas. The council is still waiting for recommandations of the sub-committee to move forward in the plans ».
Le NDRMC, affirme Anerood Pursonon, est pourvu d’un schéma qui mentionne le rôle et la responsabilité des différentes parties concernant les drains construits dans la capitale. Selon le schéma, le ministère des Infrastructures publiques et la National Development Unit (NDU) sont responsables de la construction des drains dans la capitale et la responsabilité de leur maintenance revient au ministère des Administrations régionales. Le rôle de ce dernier est de veiller à ce que les tâches assignées aux différentes autorités pour la maintenance des drains soient effectuées.
Anerood Pursonon indique qu’il y a eu une réunion spéciale des différents ministères concernés après les inondations du 30 mars 2013 et que des mesures ont été prises au niveau du PMO pour pourvoir la station Météo des équipements nécessaires pour mieux parer à des cas d’inondations et afin d’être mieux à même d’avertir la population d’éventuelles catastrophes naturelles. Un projet mis en avant serait d’avertir le public par voie de SMS. Ce système, affirme le DPS, a été testé lors du passage d’un cyclone en avril 2013, ce qui a permis de voir qu’il y avait des problèmes techniques à cet effet. Une autre mesure de précaution à prendre serait que la sécurité du Caudan Waterfront devra s’assurer que les grilles des tunnels et parkings souterrains soient fermées en cas de grosses averses.
Pour sa part, Kishan Padaruth, le Managing Director de GIBBs (Mauritius) Ltd, a soumis à la cour un rapport sur les inondations à Port-Louis et les obstructions qui ont empêché l’écoulement naturel de l’eau dans les ruisseaux. Il affirme que depuis que le rapport GIBBs a été soumis aux autorités concernées, « 70 % des travaux ont été exécutés. Dans certains endroits, la NDU attend les travaux de modélisation afin de les compléter ». La station météorologique de Vacoas, ajoute-t-il, devra renouveler son plan d’action concernant les cas d’inondations.
Rappelons que l’enquête judiciaire a été initiée par le DPP afin de faire la lumière sur les inondations du 30 mars 2013, dont les victimes sont Jeffrey Allan Wright, Sylvia Wright, Toolsee Ram Ramdhari, Pravin Kumar Khoosye, Karmish Saligram Tewary, Dhanraj Saligram Tewary, Retnon Sithanen, Rabindranath Bhobany, Fan Lan Wong Tat Chong Lai Kim, Christabel Moorghen et Stevenson Henriette.