La comparution hier des suspects appréhendés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Barthélemy Azie, âgé de 17 ans, commis le 1er août 1999, a été l’occasion pour un rappel à l’ordre du tribunal de Port-Mathurin sur les procédures de détention. Ainsi, le suspect Merge Jolicoeur, présenté comme un candidat de Star Witness par le Chief Investigating Officer, l’inspecteur Rajesh Moorghen, a été renvoyé à la prison de Pointe-La-Gueule sur ordre de la magistrate Boghun.
L’inspecteur Moorghen n’a pas eu la partie facile lors de la séance du tribunal de Port-Mathurin pour la reconduction de la détention provisoire des suspects interpellés depuis la fin de l’année dernière avec la réouverture de l’enquête sur le meurtre de Barthélemy Azie à Montagne-Malgache il y a 14 ans. La magistrate a pris ombrage du fait que le suspect Merge Jolicoeur, interpellé depuis le 28 décembre de l’année dernière et qui a déjà été interrogé et a participé à pas moins de quatre reconstitution des faits, est toujours détenu en cellule policière au lieu d’être incarcéré à la prison de Pointe-La-Gueule.
« M. Jolicoeur is in police cell since 28th December 2013 and I need strong reason for his detention », a fait comprendre la magistrate Boghun en ajoutant que la pratique adoptée en faveur de Merge Jolicoeur est discriminatoire. L’inspecteur de police devait faire comprendre qu’il envisage de solliciter le statut de Star Witness auprès de l’Office of the Director of Public Prosecutions pour le procès des autres suspects et que de ce fait, il mérite protection.
Malgré les explications de l’inspecteur Moorghen, le tribunal de Port-Mathurin devait ordonner que Merge Jolicoeur soit renvoyé en détention à la prison au lieu du poste de police et ce, jusqu’au 14 février. Par la suite, la magistrate a accordé un délai d’une semaine au chef enquêteur pour qu’il boucle l’étape initiale des interrogatoires des autres suspects. « It is the last postponement, Inspector », devait faire comprendre la magistrate. Le suspect Clanico Edouard a été placé en détention à la prison jusqu’au 14 février alors qu’Antonio Ravina, alias Lololl, Joseph Morel Potiron, aussi connu sous le nom de Nicole et Mario Ravina ont été reconduits en cellule policière jusqu’à lundi prochain, pour la conclusion de leurs auditions Under Warning et Jean Daniel Edouard jusqu’à demain.
De son côté, le suspect Potiron s’est plaint de ses conditions de détention. « Votre honneur mo dans enn tikaré depi 25 zour. Samem mo lasam, samem mo twalet, ek samem mo sal a manze. Mo pa pe resi get mo zanfan ek zis mo fam ki gagn droi koz avek moi », devait-il déclarer en Cour. La magistrate devait demander à la police de veiller à ce que les droits élémentaires des détenus soient respectés. « Inspector see to it that all suspects get visit to all members of family and relatives », devait-elle déclarer.
Par ailleurs, depuis hier après-midi, des changements sont intervenus à la tête de la police à Rodrigues. L’ACP Jangi a été envoyé à Port-Mathurin en tant que Divisional Commander. Il est accompagné d’un chef inspecteur du Central CID en vue d’encadrer les limiers de Rodrigues dans les enquêtes actuellement en cours. Le nouveau chef de la police a présidé ce matin une première séance de travail avec les responsables des différents postes de police. Ils ont eu l’occasion de passer en revue la situation et d’établir une liste de dossiers prioritaires dans la conjoncture.
L’urgence de l’heure est de boucler l’enquête sur le meurtre de Barthélemy Azie dans le délai d’une semaine imposé par la Cour.