Jeanot Bardottier devra purger une mise à pied d’une semaine et payer une amende de Rs 25 000 comme cela avait été la cas lors de l’enquête ouverte suite à une faute d’interférence commise lors de la 26 journée. Le cavalier mauricien était en selle sur The Colonels Son et il avait été trouvé coupable d’avoir gêné Dee Major dans la partie initiale de la course. Le board des Racing Stewards, placé sous le Chairmanship de Stéphane de Chalain, lors de cette enquête «de novo» est arrivé à la même conclusion que le précédent board qui avait jugé ce cas le 31 août dernier.
On se souvient que c’est le comité d’appel qui avait tranché pour une enquête «de novo» estimant que Jeanot Bardottier n’avait pas été averti qu’il avait à répondre de deux fautes alors qu’il était en selle sur The Colonels Son. Pour la première faute, il avait écopé d’une amende de Rs 30 000 et d’une mise à pied d’une semaine et Rs 25 000 d’amende pour la seconde incartade.
Ainsi, comme il n’avait pas fait appel contre son amende de Rs 30 000, seul le cas concernant sa suspension était remis en cause.
Jeanot Bardottier plaida coupable de la faute qui lui fut imputée ; celle d’avoir gêné et forcé Indaba My Children sur Dee Major. On se souvient aussi que The Colonels Son avait été rétrogradé suite à cette faute.  
Il est à noter que Jeanot Bardottier, qui a été sanctionné en pas moins de 6 occasions pour monte négligente cette saison, a dépassé la limite autorisée au niveau du Demerit Points System et ne peut monter en course jusqu’à la fin de la présente saison.