En moins de 48 heures les hommes de la CID de l’Eastern Division, sous la responsabilité de l’Assistant Commissaire de Police Taujoo, travaillant en étroite collaboration avec ceux de la Central Division, ont élucidé un braquage des plus audacieux commis au préjudice d’une bijouterie à Saint-Pierre. En effet depuis ce matin cinq suspects, dont deux femmes, se retrouvent sous les verrous pour ce vol survenu mercredi avec un butin évalué à Rs 1,5 million.
À ce stade de l’enquête policière une partie des articles volés dans la bijouterie, comprenant bijoux et argent, ainsi que les cagoules et déguisements que portaient les bandits pour commettre ce forfait, ont pu être récupérés par les hommes de la CID. On écarte pas la possibilité que d’autres objets volés soient retrouvés au fur et à mesure de la progression des interrogatoires des suspects.
Selon des indications disponibles auprès de sources policières , vers 14 h 30 mercredi après-midi, deux bandits portant des cagoules et armés de sabres ont fait irruption dans la bijouterie. Après avoir maîtrisé le bijoutier et son employé, les malfrats ont fait main basse sur tous les bijoux et pierres précieuses se trouvant dans les vitrines. En l’espace de trois minutes, ils ont dévalisés la bijouterie et une fois sortis ils ont pris la fuite dans une Renault Clio garée à côté. Toutefois la vitesse à laquelle roulait ce véhicule sur les routes de St-Pierre devait interpeller les policiers qui étaient en patrouille dans le secteur. La plaque d’immatriculation, 62 JN 98, a été relevée avant que les policiers ne se rendent à l’évidence que la plaque était fausse.
Très vite les enquêteurs devaient faire le lien entre cette voiture roulant à tombeau ouvert et ce braquage de Rs 1,5 million au moment où le propriétaire devait rapporter le vol. Les limiers de la CID de l’Eastern Division, sous la supervision de l’ASP Ramgoolam, devaient conduire un véritable exercice d’intelligence gathering en vue d’obtenir ces résultats probants. Une opération de surveillance montée à Curepipe depuis hier, avec le soutien de la CID de la Central Division, devait finalement porter ses fruits ce matin avec cinq arrestations. Les cinq suspects, Mohammad Inayat Hoota (22 ans), habitant Beau-Vallon, Warren Danilo Jean Patrick (40 ans), habitant Mahébourg, Mahomadally Admad Joomid, 28 ans, ainsi que deux femmes, Marie Aurélie Anasthazia Favory, 23 ans et Marie Elizadhora Vavavery, 20 ans, toutes deux habitant Beau-Vallon, ont été longuement interrogés par les enquêteurs depuis ce matin.
Les trois hommes devaient avouer leur participation dans ce braquage avec des articles volés qui ont été récupérés par la CID. L’interrogatoire des deux jeunes femmes se poursuit en vue de confirmer ou non leur participation à ce délit et d’établir leur éventuel rôle. L’enquête se poursuit.
D’autre part la CID de l’Eastern Division est parvenue à élucider une série de vols et cambriolages commis dans la région de Saint-Pierre au préjudice de bijouteries et particuliers. Deux suspects, Sidrassen Kishnasamy Mooken, habitant St-Martin et fiché comme Habitual Criminal au poste de police de Camp-Levieux, et son complice Alvin Ashley Paulen, 24 ans, habitant Mont-Roches, ont été appréhendés. Ils sont passés aux aveux et une partie des articles volés ont été récupérés, sauf l’argent en liquide qu’ils ont dépensé. À ce stade, la police est en attente que les victimes viennent formellement identifier les objets volés qui leur appartiennent.