Les limiers de la CID de la Western Division, menés par l’assistant surintendant de police Daniel Monvoisin, ont procédé dans la nuit d’hier à ce matin à deux arrestations dans l’affaire du meurtre avec préméditation d’Aslam Mustapha, 42 ans, chauffeur de camion habitant Rose-Hill. Les deux suspects, qui ont comparu devant le tribunal de Rose-Hill tôt ce matin sous une accusation provisoire de meurtre, sont Samuel Chowrimootoo, 18 ans, chômeur, et Saoud Sheikh Mohammad, 19 ans, tous deux des habitants de Plaisance, Stanley. Le mobile du crime est le vol car une somme de Rs 9 700, représentant les recettes de la fin de la semaine du chauffeur, a été emportée par les suspects.
Pensant toute la journée d’hier, les enquêteurs de la CID, basés aux Police Headquarters de Rose-Hill, ont multiplié les pistes en vue de remonter vers les meurtriers. Au constat des profondes entailles au cou de la victime lors de l’autopsie pratiquée dimanche en début de soirée par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, il était évident que plus d’une personne était impliquée dans cette agression criminelle.
Dans un premier temps, la police s’est concentrée sur les appels téléphoniques reçus sur le téléphone cellulaire de la victime dans la journée de samedi. Même si pour la première partie de l’enquête, le téléphone d’Aslam Mustapha était introuvable, les hommes de l’ASP Monvoisin sont parvenus à établir l’un des derniers appels reçu vers 14 h. Avec ce numéro de téléphone cellulaire, un premier prévenu a été interrogé.
Cette personne habitant également cette agglomération de Rose-Hill devait révéler qu’effectivement ce téléphone appartient à Samuel Chowrimootoo. Ce témoin a expliqué qu’il avait acheté ce téléphone en son nom car à cette époque le suspect N°1 dans le meurtre d’Aslam Mustapha était encore mineur. Au moment de son arrestation, le dénommé Samuel Chowrimootoo devait tenter en vain de convaincre les enquêteurs qu’il avait égaré ce téléphone depuis des semaines déjà.
Confronté aux éléments de l’enquête policière et à son emploi du temps dans la journée de samedi, ce meurtrier présumé devait passer aux aveux dans la soirée d’hier en dénonçant également son complice Saoud Sheikh Mohammad, qui a été appréhendé dans la nuit. Le suspect a révélé qu’ils sont des habitués de la base d’opération du chauffeur de camion à Rose-Hill.
Les deux auteurs présumés du crime étaient parfaitement au courant qu’en début d’après-midi, leur victime, Aslam Mustapha, devait être en possession d’une importante somme d’argent, représentant les recettes de la fin de la semaine. Ils devaient ourdir un plan en vue de l’attirer dans un piège pour pouvoir voler cet argent.
Lors de l’appel téléphonique à Aslam Mustapha, Samuel Chowrimootoo et Saoud Sheikh Mohammad, devaient proposer à la victime de venir défricher un terrain vague à la rue Capitaine Bruce à Rose-Hill. Un rendez-vous a même été fixé à cet endroit précis en vue de déterminer le coût du travail.
Les limiers de la CID de Rose-Hill, qui ont travaillé pendant toute la nuit d’hier à ce matin en vue d’élucider ce crime en 48 heures, ont préféré loger les inculpations provisoires contre les suspects à l’ouverture du tribunal de Rose-Hill ce matin avant d’engager les autres procédures d’enquête.
Les conclusions de l’autopsie confirment que la victime a succombé à au moins cinq coups de sabre au cou entre 16 h et 17 h samedi. Par la suite, son cadavre a été recouvert avec des branchages par ses agresseurs sur ce même terrain. La découverte macabre n’a été faite que dans la journée de dimanche.