Depuis les petites heures ce matin, la Criminal Investigation Division de Terre-Rouge, travaillant en étroite collaboration avec le Field Intelligence Office, est en passe de démanteler un important réseau de trafiquants de faux billets de banque. En fin de matinée, six individus, dont le présumé cerveau et son fils, ont été appréhendés dans les régions de Montagne-Longue et Terre-Rouge à la suite de renseignements recueillis sur le terrain. Les opérations policières se sont poursuivies à la mi-journée en vue de mettre la main sur un septième suspect.
Les indications disponibles tendent à confirmer que depuis quelque temps déjà des indications concernant ce réseau de faux-monnayeurs sont parvenues aux oreilles de la police. Prenant cette information au sérieux, l’Assistant Commissaire de Police (ACP) Devanand Reekoye, Divisional Commander de la Northern Division, a donné des consignes strictes pour mettre le réseau hors d’état de nuire. Sur la base des renseignements glanés par la Field Intelligence Unit, confirmation a été obtenue hier après-midi concernant l’existence de ce réseau de faussaires ayant comme principales bases d’opération Montagne-Longue et Terre-Rouge. Des descentes policières ont été enclenchées à 5 h ce matin, débouchant sur deux premières arrestations, celles, à Montagne Longue, d’Awadesh Ramjuttun, un self-employed de 46 ans, et de Jean Marie Michael Antoine, un helper de 29 ans.
Les premiers échanges entre ces deux suspects et les enquêteurs devaient permettre à ces derniers d’arrêter Jean Sydney Berty Polidor, un maçon de 42 ans habitant Montagne-Longue, Mohamud Assar Bageeruthy, un maçon de 25 ans habitant à Terre-Rouge, Louis Charles Lainsley Gopal, un soudeur de 41 ans, et son fils Washil Warren Gopal, un store clerk de 22 ans, les deux habitants Sohothia Lane, Cité CHA, Terre-Rouge. Des perquisitions menées aux domiciles des suspects ont permis de saisir plus d’une centaine de billets contrefaits de Rs 100 et Rs 200, du matériel pour les phases de fabrication dont un CPU, une imprimante, de l’encre, une guillotine, des papiers format A4 ainsi que six cellulaires. Ces articles devront être passés au peigne fin par les hommes de la CID et du FIO dans le cadre de l’enquête.
Les limiers devront déterminer le rôle exact de chacun des six suspects appréhendés jusqu’ici dans cette affaire. À ce stade les premières indications sont des plus compromettantes pour Louis Charles Lainsley Gopal, présenté comme étant le cerveau de cette bande. Il faudra cependant attendre le début des interrogatoires formels des suspects pour y voir plus clair dans le mode de fonctionnement de cette bande. Les hommes de l’ACP Devanand Reekoye, qui devront également déterminer où et comment ces faux billets ont été écoulés, demandent au public de redoubler de vigilance devant la circulation des billets de Rs 100 et de Rs 200. L’enquête policière se poursuit.