Sada Curpen, poursuivi sous un chef d’accusation d’entente délictueuse dans le meurtre de Denis Fine, devrait être à nouveau placé en détention policière dès cet après-midi. Le suspect est accusé de violation de son couvre-feu de 19h à 6h imposé par les autorités judiciaires comme condition de sa remise en liberté provisoire.  En effet, Sada Curpen était présent à une soirée le 15 mars dans un club privé à Ébène. Quatre policiers, dont le nouveau Sergeant-at-Arms, le chef-inspecteur Badal, nommé par Lalyans Lepep, étaient en compagnie du suspect au cours de cette fête. Depuis la mi-journée, trois éléments de la force policière, dont deux hommes et une femme, sont auditionnés au Central CID sur leur présence à cette fête et surtout aux côtés de Sada Curpen. Le Sergeant-at-Arms, qui a été convoqué, formellement aurait fait comprendre qu’il état pris avec les travaux de l’Assemblée nationale du jour pour tenter de s’excuser. Il semblerait que d’ici ce soir, il n’aura d’autre choix que d’obtempérer aux directives du Central CID. Un « journaliste-vedette » état également de la fête donnée par celui qui est présenté comme un « présumé parrain du subutex » à Maurice. Les indications en début d’après-midi sont que Sada Curpen devra être placé en détention policière pour avoir violé les conditions de son couvre-feu imposé par la Cour.