L’enquête du CCID sur la Porsche Saga, avec l’importation de manière frauduleuse de ces bolides, comporte une connexion diplomatique. Depuis hier, le consul du Mexique installé à Maurice, un homme d’affaires étranger opérant dans le secteur de la sécurité informatique, subit en effet des interrogatoires serrés en présence de son homme de loi, Me Hyderkhan, dans les locaux du Central CID. Il est impliqué dans deux cas de sous-facturations sur l’importation de deux Porsche Cayenne et Panamera, l’une en son nom personnel et l’autre au nom de la société incorporée à Maurice. Il est de retour au Casernes ce matin pour la suite de son audition ‘Under Warning’. D’autre part, l’enquête de la police progresse par rapport aux deux autres Porsche Cayenne en possession d’une des grosses pontes du Champ-de-Mars, avec une convocation formelle envisagée pour la semaine prochaine.
Des recoupements d’informations effectués auprès de sources concordantes aux Casernes centrales, le consul honoraire du Mexique à Maurice a été rattrapé par la Porsche Saga, qui est en voie de démantèlement, lors de l’interrogatoire de Dhaneshwar Toolsee, directeur de SS Motor Point Ltd de Plaine-des-Papayes et de l’examen des livres de comptes ainsi que des transactions engagées par cette société au cours de ces dernières années. Le dénommé Sakib Mohammad Rajabally Ramdjee, un ressortissant réunionnais agissant en tant que consul du Mexique à Maurice, a en effet été pris la main dans le sac avec deux Porsches sur les bras.
Dans les deux cas, le Central CID accuse le consul de Mexique de délit de sous-facturation à l’importation de ces bolides, soit un manque à gagner de plus de Rs 10 millions au préjudice de la Mauritius Revenue Authority (MRA). Le premier cas dans lequel le consul diplomatique Ramdjee a été épinglé concerne la Porsche Panarema immatriculée Z 514. Ce véhicule a été importé par SS Motor Point Ltd au nom de Mohummud Nawshadally Ghoorun, qui est en détention policière depuis son arrestation la semaine dernière. La valeur déclarée de la Porsche Panamera à la douane est de Rs 1 481 692; avec les exemptions accordées, le montant CIF est de Rs 2 789 649. La sous-facturation à la douane est estimée à un plus de Rs 5 millions.
Après l’importation, la Porsche Panamera était sous le contrôle du dénommé Ramdjee jusqu’à ce qu’elle soit placée sous séquestre par la MRA. L’autre Porsche avait été importée au nom de la société dirigée par le consul du Mexique avec une sous-facturation pour un montant similaire. La voiture a également été saisie.
Mais lors de son interrogatoire, qui se poursuit également aujourd’hui, Sakib Mohammad Rajabally Ramdjee rejette tout le blâme de la sous-facturation douanière sur Dhaneshwar Toolsee. Il n’a cessé de répéter aux limiers du CCID qu’il n’avait rien à voir avec les procédures douanières concernant les paiements à la réception des Porsches.
Avant d’entamer les séances de Questioning Under Warning du consul du Mexique, les responsables du CCID ont eu des consultations en haut niveau en vue de rechercher des éclaircissements pour éviter tout incident diplomatique. L’avis obtenu est que les consuls des pays étrangers en poste à Maurice ne bénéficient d’aucune immunité diplomatique par rapport aux lois en vigueur à Maurice, ni même encore d’exemptions fiscales.
A la lumière des explications, qui devront être complétées formellement, les hommes des ACPs Pregassen Vuddamay et Heman Jangi décideront de la marche à suivre au sujet de l’inculpation provisoire ou non de ce suspect.
En dernière heure,le Central CID a pris la décision de procéder à l’arrestation et à l’inculpation provisoire du consul du Mexique dans cette enquête sur des cas de fraude fiscale à l’importation de berlines de luxe détectés par la Mauritius Revenue Authority. Sakib Mohammad Rajabally Ramdjee devait comparaître devant le tribunal de Port-Louis en vue de sa remise en liberté sous caution.
L’enquête dans le cas de sous-facturation de la Porsche Cayenne immatriculée AA 514 nécessitera l’interrogatoire de Mooneswar Mudhoo, le prête-nom en tant que Returning Resident. Comme dans la majorité de cas dans le réseau d’importation frauduleuse de Porsche, la commande et l’importation avaient été confiées au spécialiste en la matière, Dhaneshwar Toolsee, de SS Motor Point Ltd.
Le bénéficiaire de ce nouveau cas de sous-facturation est un dénommé Mohamad Anvaraly, de Grand-Baie. A une étape de l’enquête, les explications de celui-ci devra intéresser le CCID comme cela a été le cas pour le consul du Mexique. La Porsche Cayenne AA 514 a déjà été saisie par la MRA.
D’autre part, des sources bien informées aux Casernes centrales avancent que l’étau se resserre autour de cette importante personnalité du monde hippique, qui paradait jusqu’à tout récemment au volant de bolides flambant neufs. Aux dernières nouvelles, et avec l’enquête menée par le CCID, il a préféré renvoyer, de manière temporaire, les deux Porsches aux prête-noms, le temps que les risques d’inculpation provisoire s’atténuent.
Les recherches entreprises par les autorités en vue de repérer ces deux Porsches n’ont pas donné les résultats escomptés alors que les Wherabouts des deux Returning Residents prête-noms sont actuellement en voie de confirmation. Le CCID est actuellement en discussions avec la MRA en vue de mettre au point les derniers détails du dossier pour la convocation de cette personnalité incontournable des courses de chevaux et des paris à Maurice pour une séance d’interrogatoire sous caution.
Dans la matinée, le CCID a entamé des démarches en vue de prendre possession de la Porsche Panamera Z 514 et de la Porsche Cayenne AA 514. Des spécialistes automobiles ont été sollicités afin de remettre en marche ces bolides en vue de leur transfert à la nouvelle fourrière de voitures de luxe aux Casernes centrales, aux côtés de la Mercese-Benz SLS 63 AMG de Thierry Lagesse.