Une semaine après l’inculpation provisoire de Mario Jeannot dans le VarmaGate, le témoignage crucial de Me Roubina Jaddoo, conseil légal de la famille Jeannot, se fait encore attendre. À hier après-midi, le Central CID n’était pas encore en présence de cette version des faits susceptibles d’exonérer des membres de la famille Jeannot dans ces allégations de complot. En même temps, des dispositions ont été arrêtées en vue du déroulement dans les meilleurs délais et simultanément d’au moins deux autres membres de la famille, la mère Geneviève Jeannot et son fils Florent, qui avait été agressé physiquement par l’ancien Attorney General Yatin Varma suite à un accident de la route à Sodnac le 4 mai dernier.
L’importance du témoignage de Me Jaddoo dans la conjoncture s’explique par le fait que le répertoire de son téléphone cellulaire recèle des informations sur des tractations engagées par le duo comprenant l’ancien Private Parliamentary Secretary (PPS) Reza Issack et Yatin Varma en vue de régler le litige avec des membres de la famille Jeannot. Dans sa déposition, Mario Jeannot avait d’abord cité Me Jaddoo en tant que témoin pour soutenir ses dires à l’effet qu’il avait systématiquement dit qu’il n’allait accepter à aucun moment quoi que ce soit de Yatin Varma pour le retrait des accusations à la police.
Mais plus importants encore demeurent les secrets des messages SMS reçus de l’ancien PPS et de l’ex-Attorney General principalement entre le vendredi 14 juin et le lundi 17 juin : deux messages SMS adressés à Me Jaddoo dans la première partie de la journée du 17 juin, soit l’un de Reza Issack demandant à l’avocate de préparer le texte d’un accord avec une compensation de Rs 1,5 million, l’autre de Yatin Varma avec pour instructions le libellé « draft agreement as per details provided ».
Dans l’entourage de la famille Jeannot, l’on maintient qu’il n’y a jamais eu d’accord avec Yatin Varma et l’on s’interroge encore sur le délai accumulé par les limiers du Central CID pour procéder à l’audition de ce témoin. Par contre, ils font état de pressions exercées pour que l’épouse Mario Jeannot soit interrogée dans les plus brefs délais.
Jusqu’ici, cet exercice n’a pu être entrepris au QG du Central CID en raison du déplacement à l’étranger de Me Dick Ng Sui Wah. Ce dernier est rentré au pays hier et la police voudrait que le rendez-vous soit fixé pour demain. À la mi-journée, il existait de minces chances que Geneviève Jeannot fasse le déplacement aux Casernes centrales demain car elle affirme n’avoir pas eu le temps nécessaire pour des consultations avec son homme de loi.
L’épouse de Mario Jeannot devrait être interrogée avec une menace d’inculpation provisoire de complot pesant sur elle en début de semaine prochaine. Dans cette perspective, le Central CID se propose d’organiser des séances d’interrogatoire en simultané de la mère et du fils Florent Jeannot. Ce dernier a également été convoqué pour une audition Under Warning au sujet de ses contacts avec l’ancien Chairman de la Mauritius Ports Authority, Maurice Allet, dans l’enceinte du Mauritius Turf Club et de la visite de Reza Issack et de Yatin Varma au domicile des Jeannot à Flic-en-Flac.