Fin de semaine particulièrement difficile pour les forces de l’ordre qui se retrouvent avec un nouveau cadavre sur les bras depuis vendredi soir. Après la mort mystérieuse de Sweta Moonien, retrouvée mercredi en état de décomposition avancée sur son lit à Vacoas, et dont le compagnon Dhanesh Gajadhur (34 ans) a complètement disparu de la circulation, et l’enquête policière à refaire concernant les restes retrouvés le dimanche 13 mai dans un freezer abandonné à Belmont, Goodlands, le meurtre de Sateewatee Jangtoo (49 ans), agressée sexuellement avant d’être tuée, vient s’ajouter à cette liste macabre. À ce stade de l’enquête confiée aux limiers de la CID de l’Eastern Division, un dénommé Maxwell Gopal (19 ans) a déjà été arrêté, quelques heures seulement après la découverte du corps dans un champ de cannes à Quatre-Cocos.
Les informations concordantes recueillies par Week-End auprès des milieux autorisés de la police tendent à confirmer qu’aux alentours de 18h, vendredi, Ravindra Jangtoo (26 ans), le fils de Sateewatee Jangtoo (49 ans), devait alerter le poste de police de Belle-Mare à propos de la disparition de sa mère. Cette dernière, laboureur de son état, n’était pas rentrée à l’heure habituelle de son lieu de travail à Palmar. « Depi 6h gramatin mo mama finn al dan karo zwanyon. Li ti abitye fini retourn lakaz 11h », devait expliquer le fils de la victime à Week-End, comme il l’a stipulé dans sa déposition à la police. Le fait que Sateewatee Jangtoo ne réponde pas à son téléphone portable vers 15h30 devait davantage inquiéter ses fils, Ravindra et Pravind. Dès lors, les deux frères devaient commencer des recherches à partir d’un sentier traversant les champs de cannes reliant Palmar à Quatre-Cocos, que la victime empruntait d’habitude. Mais les battues, malgré l’aide apportée par la mobilisation des habitants de la région, se sont avérées vaines. La tombée de la nuit, en ce début d’hiver, ne devait nullement les aider. Avec l’alerte pour une Missing person donnée au poste de police de Belle-Mare, les recherches devaient prendre une autre dimension avec l’apport considérable des forces de l’ordre. Aux alentours de 22h30, c’est malheureusement le cadavre de Sateewatee Jangtoo qui sera découvert au milieu d’un champ de canne, à 50m du sentier qu’elle empruntait quotidiennement, et à environ un kilomètre seulement de sa maison à Quatre-Cocos.
Arrestation en temps record
La scène qui se présente aux policiers est des plus effroyables, le corps de la victime présentant de multiples blessures. Très vite, des mesures sont prises pour interdire l’accès à ce sentier sinueux en attendant l’arrivée des éléments du Scene of Crime Office (SOCO) pour des prélèvements d’indices, et celle des responsables de la CID de l’Est. Malgré l’heure tardive, d’importants paliers sont rapidement franchis dans l’enquête policière : quatre heures seulement après la découverte du corps de Sateewatee Jangtoo, les limiers parviennent à remonter jusqu’au principal suspect, un habitant de Palmar âgé de 19 ans. Une opération montée dans la nuit même, aux alentours de 2h00 du matin, aboutit à l’arrestation du dénommé Maxwell Gopal, déjà connu des services de police pour des délits relativement mineurs.
À ce stade de l’enquête, les limiers de la CID se gardent de tout commentaire sur les indices ou la méthode mise en oeuvre et ayant mené à cette arrestation dans un temps record. L’enquête a été d’autant plus « straight forward » que le principal suspect serait rapidement passé à table au cours de son interrogatoire. Il aurait en effet expliqué aux enquêteurs de la CID qu’il a sexuellement agressé Sateewatee Jangtoo avant de commettre son crime. Entre-temps, l’autopsie pratiquée par le médecin légiste devait attribuer le décès de la victime à une fracture du crâne, et confirmer, également, l’agression sexuelle.
Dans le courant de la matinée d’hier, le meurtrier présumé, Maxwell Gopal, est retourné sur les lieux du crime pour rejouer les scènes de l’agression sexuelle et du meurtre, permettant aux enquêteurs d’avoir une meilleure idée de la version donnée. L’habitant de Palmar a ensuite été conduit au Bail and Remand Court de Port-Louis, après avoir transité par les locaux de la CID de Bel-Air Rivière Sèche.
Le mystère de Vacoas reste entier
Par ailleurs, quatre jours après la découverte du corps de Sweta Moonien (32 ans), en état de décomposition, au premier étage d’une maison en location à Vacoas, le mystère reste entier. Cette enquête policière est assez particulière, compte tenu du fait que la victime était « reported as missing » depuis le jeudi 24 mai, tout comme l’était son compagnon Dhanesh Gajadhur (34 ans). Ce dernier n’a plus donné signe de vie depuis le jeudi 17 mai, mais ses proches n’ont consigné une déposition signalant sa disparition que le mardi 29 mai. Depuis que le corps de Sweta Moonien a été trouvé, recouvert d’un drap, dans le lit de sa chambre à coucher, les recherches entreprises par les hommes de la CID de Vacoas, épaulés par ceux de la Major Crimes Investigation Team (MCIT), pour retrouver son compagnon demeurent infructueuses. L’enquête est d’autant plus délicate que les causes exactes du décès de Sweta Moonien n’ont pu être déterminées, vu l’état avancé de décomposition. Le rapport du CPMO a toutefois indiqué un détail important : aucune blessure n’a été relevée sur le corps de la victime. Le rapport de toxicologie devrait par contre fournir davantage de détails contribuant à l’avancement de l’enquête.
Cela faisait deux mois que le couple Sweta Moonien-Dhanesh Gajadhur s’était installé au premier étage d’une maison qu’ils louaient à Pandamanikum Lane. La femme était séparée de son époux, Andassen Moonien, depuis maintenant deux ans. Selon les recoupements d’informations effectués par Week-End, les voisins auraient confié aux enquêteurs que sept jours avant la découverte macabre, une voiture s’était arrêtée devant la maison du couple. Une discussion houleuse s’était par la suite déroulée à l’intérieur de la maison, avant que le véhicule ne démarre en trompe et reparte. Les voisins affirment n’avoir plus revu Sweta Moonien depuis cet incident…