Des 13 candidats ayant pris part aux derniers examens du Dental Registration Examinations, sept ont réussi, soit 54%, et parmi eux une Indienne venue travailler à Maurice. Un résultat que le président du Dental Council qualifie de « satisfaisant » du fait du taux d’échec très élevé obtenu aux précédents examens.
Les derniers examens pour l’enregistrement des nouveaux dentistes et des nouveaux médecins généralistes ont eu lieu le dimanche 19 avril dernier et les candidats ont pris connaissance des résultats dix jours après. Le National Board Examinations of India, qui a la responsabilité de préparer les questionnaires et de corriger les scripts, a communiqué les résultats assez vite cette fois. « Il y a eu beaucoup de tapage et de critiques ces dernières semaines autour de cet examen. Les résultats sont satisfaisants et je suis heureux pour ceux qui ont réussi », réagit le Dr Joy Madhub, président du Dental Council (DC), en confirmant les résultats au Mauricien. La majorité des 12 candidats mauriciens étaient à leur seconde tentative à ces Dental Registration Examinations. Pour y réussir, le candidat doit obtenir au moins 50% de total pass mark, ce qu’arrivaient difficilement à avoir les candidats aux précédents examens. D’où le mécontentement, tant parmi les candidats que des dentistes de carrière envers le DC pour son choix par rapport à l’examinateur. Rappelons que cet examen a lieu deux fois l’an, notamment vers septembre–octobre et en mars ou avril.
Les sept aspirants dentistes ayant réussi doivent maintenant prendre part à un examen oral, ultime étape pour l’obtention du permis qui leur donne droit d’exercer enfin. Au sein du DC, on laisse entendre que cet examen oral est « relativement facile ». Mis à part la candidate indienne, les 12 aspirants dentistes mauriciens étaient à leur 2e tentative dans cette épreuve.
S’agissant de l’examen pour l’enregistrement des nouveaux généralistes, il y a eu seulement deux candidats, deux ressortissants indiens, qui sont mariés à des Mauriciens et qui souhaitent exercer leur profession à Maurice. Selon le Dr Baboo Servansingh, président du Medical Council, ces deux candidats ont réussi brillamment à cet examen. « Leur “pass mark” dépasse les 80% », dit-il.