– Un stand dédié aux programmes internationaux de l’Université d’Arizona

Dans le cadre de sa prochaine rentrée universitaire prévue en août, l’Université de Maurice (UoM) se prépare à accueillir de nouveaux étudiants. L’institution publique de Réduit organise trois journées de portes ouvertes cette semaine à l’auditorium Octave Wiehe à Réduit. De 9h30 à 15h45, les visiteurs auront l’opportunité à découvrir les nouveaux cours offerts à plein-temps ou à temps partiel. Les cours offerts par l’université d’Arizona, en partenariat avec l’UoM, seront aussi proposés.

À partir de cette année, plusieurs cours sont proposés par l’UoM. La faculté d’agriculture augmente son offre en proposant un BSc (Hons) Biotechnology. Ce cours à plein-temps se différencie par ses six mois de stage obligatoire. Un BSc (Hons) en Mobile and Smart Technologies est offert par la faculté de l’Information Communication and Digital Technologies sur une période de trois ans. Pour les étudiants qui préfèrent suivre des cours à temps partiel, la faculté d’ingénierie offre un BSc (Hons) en Geomatics. Par ailleurs, au regard de son accord avec le Mahatma Gandhi Institute, l’UoM offre un BA (Hons) Film Production d’une durée de quatre ans à temps partiel. Les Top-Up Programmes dédiés principalement aux détenteurs d’un “diploma” comprenant plusieurs nouveaux cours d’une durée de deux ans à temps partiel sont offerts dont un BA (Hons) Visual Arts avec spécialisation dans des domaines tels que la peinture ou la sculpture. Un BA (Hons) est aussi offert en Media Arts avec spécialisation. Ceux qui souhaitent postuler pour ce programme de Top-Up ont aussi le choix entre le BA (Hons) Performing Arts (Violin Hindustani) et un autre en kuchipudi.

Les nouveaux cours d’Arizona

Bien qu’ayant connu un retard, les cours offerts en collaboration avec l’Université d’Arizona sont offerts cette année. Ce “dual degree programme” offre un diplôme de l’UoM et de cette université américaine. Ainsi, pendant ces trois journées de portes ouvertes, les aspirants étudiants se verront proposer le choix de quatre cours dans trois facultés. La faculté d’agriculture offre un BSc in Agribusiness Economics and Management. La faculté d’ingénierie offre un BSc en Science in Systems Engineering et un autre en Science in Electrical and Computer Engineering. La faculté d’Information Communication and Digital Technologies offre un Bachelor of Applied Science in Cyberoperations. Pour ces quatre cours, l’étudiant devra débourser Rs 10 000 comme frais administratifs et une “tuition fee” de USD 5 000 annuellement. De plus, il devra débourser une somme annuelle de USD 500 par semestre pour le Virtual Learning Environment. La date finale pour postuler pour ces cours est fixée au 15 juillet de cette année. Par ailleurs, un BSc (Hons) Data Science sera aussi offert en collaboration avec l’université de Paris-Seine. Ce cours d’une durée de trois ans à plein-temps ne sera toutefois pas gratuit. Des frais de Rs 10 000 devront être payés ainsi qu’une “tuition fee” de USD 2 000. La date limite pour les inscriptions est aussi le 15 juillet. Les aspirants étudiants pourront accéder à l’Online Application Toolkit pour savoir quels sont les cours éligibles auxquels ils auront accès. La différence cette année est l’accès élargi aux « candidates mature ». Toutefois, le cours de LLB (Hons) ne leur est pas destiné.

La Student Union apporte son soutien à ces trois journées de portes ouvertes. Selon Mervyn Courtaud, secrétaire de la Student Union, il participera à ces jours pour être un « ambassadeur » de l’institution. Pour accomplir sa mission, il dit travailler en étroite collaboration avec les membres de l’administration, notamment les chargés de cours, pour qu’il puisse partager avec ceux venus sur les cours offerts. « Cela permet aussi de concourir à la prospérité de l’UoM », dit-il au Mauricien. Durant ces trois jours, il aidera ceux présents à choisir les cours appropriés en leur donnant les bonnes raisons. « C’est important que l’aspirant (e) étudiant (e) sache et ait cette orientation post-secondaire pour son avenir », dit-il. Cet étudiant constate également qu’ils sont plusieurs, ceux qui viennent à ces journées portes ouvertes, par « curiosité » pour savoir quelle est l’expérience que vivent les “UoMers”. Il note toutefois que certains de ces jeunes ne se sont pas encore décidés sur leur choix et s’ils rejoindront l’UoM pour leurs études supérieures ou non. « Ce choix va au-delà de l’obtention d’un diplôme. C’est plutôt forger leur avenir. Avec la grande expérience de la communauté universitaire, notamment le personnel, les étudiants, les chargés de cours, on peut vraiment dire que “UoM is a feeling”. C’est un sentiment d’appartenir à une grande diversité mauricienne », dit-il. Ces trois journées de portes ouvertes, selon Mervyn Courtaud, sont une occasion non seulement de partage avec les parents mais aussi de briser les stéréotypes liés aux “UoMers”.

S’agissant des changements qu’il voudra voir cette année concernant les conseils offerts aux futurs étudiants, Mervyn Courtaud dit vouloir aider « à répondre à cette phase transitoire entre le système éducatif et l’univers professionnel ». Cela en démontrant la nécessité d’opter pour une filière qui fait sens à l’aspirant(e) afin de bien démarrer cette nouvelle aventure. Pour lui, le jeune doit s’accrocher à son rêve tout en se focalisant sur son savoir-faire « afin de perfectionner son savoir-être ». Étant à sa deuxième année à l’UoM, Mervyn Courtaud soutient que le programme à l’UoM est composé de plusieurs orientations, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Pour lui, lorsque l’étudiant termine ses cours, son caractère a aussi changé. Il conseille ainsi aux jeunes de faire de leur parcours un atout pour la vie. Il constate que les étudiants étrangers ont l’occasion de vivre le mauricianisme, mais aussi d’élargir leur réseau, que ce soit sur les plans professionnel, social ou économique. Il se réjouit que l’UoM ait mis en place le Learned-Centered Credit System, permettant le rapprochement avec d’autres universités.