Une délégation mauricienne, composée du ministre de l’Éducation tertiaire Rajesh Jeetah, du directeur de la Tertiary Education Commission Praveen Mohadeb et des représentants de plusieurs institutions tertiaires, participe depuis lundi à l’Education Fair and Conference à Nairobi au Kenya. Cet événement, organisé avec la collaboration du Board of Investment, vise à promouvoir l’enseignement supérieur dans les pays d’Afrique et à encourager des étudiants africains à entreprendre des études à Maurice. 
Dans le cadre de l’Education Conference and Fair à Nairobi, le ministre de l’Éducation tertiaire rencontrera les représentants de diverses institutions et autres parties prenantes en vue de discuter des possibles avenues de coopération entre les deux pays. Rajesh Jeetah aura une session de travail avec les ministres de l’Enseignement supérieur et de l’Éducation du Kenya. Il devrait aussi visiter l’Université de Nairobi et le Aga Khan University Hospital.
Des universités étrangères, délégations de différents pays, organisations et étudiants participent à l’Education Conference and Fair. Cet événement permettra aux branches mauriciennes de l’Amity University, la Middlesex University, la Rushmore Business School, entre autres, d’échanger avec les établissements d’autres pays.
Le directeur de la Tertiary Education Commission (TEC) Praveen Mohadeb présidera, pour sa part, une session lors de cette conférence. Des séances interactives avec des agences de recrutement sont également prévues. Soulignons que la visite de la délégation vise à promouvoir l’enseignement supérieur dans les pays africains et à encourager des étudiants africains à entreprendre des études à Maurice.
Selon une enquête récente menée auprès des étudiants kenyans, plus de la moitié interrogés ont déclaré préférer étudier dans une université étrangère que locale. Cette education fair, qui prend fin samedi, connaît cette année le même succès que la première édition du East Africa International University Fair.
Selon les données statistiques gouvernementales, le nombre de Kenyans détenteurs d’un visa étudiant a connu une hausse ces dernières années. 7 000 visas ont été délivrés à des étudiants en 2010 pour le Royaume-Uni, l’Australie et États-Unis contre un peu plus de 6 000 visas en 2008. Avec les universités kenyanes qui ne sont pas en mesure d’offrir suffisamment de places, les jeunes sont de plus en plus intéressés par des études à l’étranger.
Maurice accueille d’ailleurs un bon nombre d’étudiants africains. La Middlesex University Mauritian Campus a une population estudiantine dont plus de la moitié sont issus des pays d’Afrique, y compris Kenya. S’inscrire dans une université étrangère qui offre le même diplôme dans la région représente pour les jeunes une opportunité en termes de frais d’études, de logement, entre autres.