C’est dans le cadre enchanteur de la Carrière à Moka que la prestigieuse école Sciences Po Aix a annoncé, le 14 novembre dernier, sa collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice (MCCI). A partir de janvier 2013, les cours de Masters seront dispensés aux cadres d’entreprises, alors qu’en septembre 2013, les cours menant à une licence seront proposés aux bacheliers ou détenteurs de HSC. Le Centre d’Etudes de la Chambre de Commerce à Ebène hébergera cette formation dispensée par les chargés de cours de Sciences Po Aix. A la clé, de multiples avantages, dont des diplômes nationaux de l’éducation française qui permettront aux participants de poursuivre leur formation, s’ils le souhaitent, dans d’autres établissements internationaux partenaires de Sciences Po Aix, en France ou en Amérique du Nord.
« Sciences Po Aix est une école très reconnue sur le plan international et a formé des grands de ce monde, la plus connue actuellement étant la directrice générale du FMI et, de surcroît, notre présidente du Conseil d’administration, Mme Christine Lagarde. Parmi, nous avons aussi nos diplômés, de nombreux dirigeants publics (ministres) et privés (L’Oréal, Orange, La Poste). Ainsi, nous formons les leaders d’aujourd’hui et de demain. Quant à notre implantation à Maurice, nous avons identifié l’océan Indien comme une zone pivot entre l’Afrique et l’Asie. Et la rencontre avec la MCCI a été déterminante car nous sommes certains d’avoir trouvé un partenaire qui partage notre vision de la formation et les valeurs à la base de notre enseignement », dit le Professeur Stéphane Boudrandi, directeur du Développement.
Ainsi, les cours dispensés – 10 modules sur 10 mois – sont le Masters en Affaires Internationales et le Masters en Information Stratégique. Chaque mois, les chargés de cours de Sciences Po Aix feront le déplacement à Maurice pour des séances qui s’étaleront sur 3 jours d’affilée, dont le week-end, ce qui permettra aux cadres de ne pas trop prendre de leurs jours de travail. Quant aux cours destinés aux bacheliers et autres détenteurs de HSC, en général très prisés, ils permettront aux participants mauriciens de disposer du même niveau d’enseignement qu’en France. Il est à noter que la sélection est très rude en France: des 16,000 candidatures reçues, seules 160 ont été retenues en 2012. A Maurice, une commission se chargera de sélectionner les participants.