Quelques mois à peine après sa mise en opération, l’entraînement Sewdyal connaît déjà ses premiers soubresauts. La victoire du nouveau venu Moi Power n’a visiblement pas fait que des heureux au sein de l’état-major. Les rumeurs circulaient même sur le départ prématuré de Matthew Palmer dimanche, mais Amardeep Sewdyal nous a affirmé qu’il n’a jamais limogé l’Australien. Pour faire enfler la polémique, le jockey australien a fait une lourde chute à l’entraînement mardi matin et sera définitivement sur la touche à l’occasion de ce dixième acte.
Si les victoires sont généralement accompagnées de festivités et de bonne humeur, l’atmosphère dans le yard d’Amardeep Sewdyal n’était pas à la fête samedi dernier après la victoire de Moi Power. En effet, certains membres auraient fait comprendre leur mécontentement, estimant qu’ils auraient été menés en bateau par le jockey australien par rapport aux chances qu’il accordait à ce cheval. L’entraîneur était également parmi les surpris de ce succès.
« Moi Power est passé sous ma férule deux semaines seulement avant cette course. Il avait eu un abcès à la bouche, mais il avait été traité en conséquence et avait pu travailler par la suite. Je pensais qu’il était assez fit pour courir, car sinon je n’aurais pas pris le risque de l’aligner. Cependant, je ne le connaissais pas vraiment et je ne savais pas comment il se comporterait en course. En parcourant sa fiche, je craignais que les 1500m soient un peu longs. J’espérais qu’il réaliserait une course honorable, mais j’avoue que je ne lui accordais pas des chances de l’emporter. Il m’a agréablement surpris. Il a démontré qu’il avait du coeur et sur cette performance, je pense qu’il nous sera très utile cette saison », déclare Amardeep Sewdyal.
Les rumeurs circulaient autour du limogeage de Palmer dimanche dernier. Un des principaux investisseurs aurait fait savoir qu’il ne souhaitait plus être associé à l’Australien, qui aurait trahi sa confiance. Il semblerait toutefois qu’il soit revenu à de meilleurs sentiments en début de semaine. Interrogé à ce sujet, Amardeep Sewdyal nous dit que « Palmer songeait effectivement à regagner l’Australie, car son fils devait s’y rendre afin de faire son vaccin. Il m’avait fait savoir que durant son absence, sa maison en Australie avait été affectée par les inondations et qu’il en aurait alors profité pour faire un constat des lieux. Cependant, après mûre réflexion, il avait décidé de rester à Maurice, laissant sa belle-mère accompagner son épouse et son fils. Il y a eu des rumeurs durant le week-end, mais je peux vous affirmer que je n’ai jamais renvoyé mon jockey. Même si cette victoire n’était pas attendue, elle a été une source de satisfaction à l’écurie. Ce qui compte, ce sont les résultats. Pour ma première saison, j’ai déjà remporté trois victoires en neuf journées. Que puis-je demander de plus avec l’effectif dont je dispose ? »
Palmer a repris le chemin de l’entraînement lundi matin et il était en action sur les chevaux au galop le lendemain. Malheureusement pour lui, il a été désarçonné par Rob’s Jewel dans le trotting track. Le jockey australien aurait reçu un coup dans le dos et étant incapable de faire le moindre mouvement, il a été transporté à la clinique où il a subi plusieurs examens. Coup du sort, il ne sera définitivement pas de la partie ce samedi.