Si le titre d’écurie championne a échappé à l’écurie Foo Kune, son entraîneur, Budheswar Gujadhur, peut s’enorgueillir d’avoir remporté un deuxième titre d’entraîneur champion. En effet, ce titre il l’a déjà savouré alors qu’il était entraîneur de l’ancienne écurie Fok.
Budheswar Gujadhur s’est dit très satisfait du parcours de l’écurie Foo Kune et aussi de son apport car son total de réussites, à une journée de la fin, se chiffre à pas moins de 53 victoires, soit sept de plus que Gilbert Rousset.
« Je ne peux qu’être satisfait de ce nombre de victoires. Dites-vous bien qu’au début de la saison, cela n’était pas évident. It has been beyond expectations », a-t-il tenu à souligner d’emblée avant d’ajouter que « Toute victoire est le résultat d’un travail d’équipe qui commence par le Stable Manager qui ne s’est épargné aucun effort pour investir dans les chevaux, le palefrenier, le chef palefrenier, Simon Jones pour son travail au centre Guy Desmarais et les jockeys. Sans ces personnes, je me demande si j’aurais pu atteindre ce nombre de victoires ».
La saison 2013 a été prolifique en termes de réussites pour lui mais il lui a surtout manqué une victoire classique qui aurait été la cerise sur le gâteau, car gagner autant de courses et ne pas remporter une épreuve de prestige reste une frustration . Mais l’entraîneur a le droit d’invoquer les circonstances atténuantes.
« La perte de Top Seller a été un coup dur. Je suis d’avis qu’il aurait apporté sa contribution qui aurait peut-être pu aider l’écurie à être encore plus compétitive. Suite à sa perte, nous n’avons pas pu avoir de partants valables pour le suppléer, ce qui est bien dommage. 2013 est déjà derrière nous et nous avons déjà le regard tourné vers la saison prochaine.»
Budheswar Gujadhur a profité de l’occasion pour parler de la prestation de Robbie Burke qui, selon lui, a fait sensation en maintes occasions.
« Robbie Burke a été d’une aide et d’un apport sensible dans toutes les victoires. Malheureusement, il avait atteint un niveau de Demerit Points qui  était risquant alors que l’écurie Foo Kune était toujours en lice pour le titre d’écurie championne. On n’a pas voulu prendre de risque et avons fait appel à Benedict Woodworth qui a fait son maximum.»
Une saison, on le sait, est souvent axée sur la performance des nouvelles unités. On remarquera que Budheswar Gujadhur a pu avoir sous la main quelques bons chevaux mais ils ont, soit tardé à se faire remarquer, soit étaient classés dans les petites catégories.
« Je dirai que la performance des nouveaux a été mi-figue mi-raisin. Certains ont pris plus de temps pour s’adapter aux conditions locales alors que d’autres n’ont pas été à la hauteur. »
Citons les bonnes prestations de Ryder Cup, Bingelela et Always Flirting. En revanche, les Singing Lord, Lake Geneva et autre Captain Firth n’ont pas encore justifié la confiance placée en eux.
Budheswar Gujadhur devrait être une nouvelle fois à la barre de l’écurie Foo Kune la saison prochaine. Son but est d’aider l’établissement à obtenir le titre suprême.