Depuis la 10e journée, le compteur de Rye Joorawon est resté bloqué à huit victoires et, entre-temps, il avait même écopé d’une suspension de neuf semaines et d’une amende Rs 50 000 pour avoir été testé positif à la méthadone. Même s’il avait une occasion en or dans le Maiden 2017 de permettre à Parachute Man de doubler la mise et quelques piges chez Raj Ramdin, il n’en fut rien. Et quand Donovan Dillon a pris la porte, l’entraîneur champion, Gilbert Rousset, a fait appel au recordman des victoires au Champ de Mars pour épauler Nishal Teeha. Dès sa première semaine, il en a profité pour signer un doublé avec The Brass Bell et Karraar samedi dernier.
« Je n’ai jamais perdu espoir. Malgré les déboires que j’ai connus, j’avais un moral fort et je n’ai pas baissé les bras. J’ai pris mon mal en patience, en sachant très bien que la roue allait finir par tourner », avance Joorawon. « Cela fait très plaisir de goûter à la victoire à nouveau après plus de trois mois de disette. Disons aussi que, hormis à part ma suspension, je n’avais pas eu beaucoup de montes et surtout pas de top coursiers pour renouer avec le succès. J’ai eu une deuxième chance avec l’entraîneur Gilbert Rousset, à moi d’en profiter maintenant. Je savoure ce doublé et je l’accueille avec un très grand plaisir. Je le dédie à tous mes fans qui ont toujours cru en moi et aussi à ma famille qui m’a toujours soutenu. Un grand merci également à Gilbert Rousset et tout son entourage pour la confiance placée en moi. »
Avec six montes au total le week-end dernier, Joorawon il a débuté victorieusement la journée de samedi avec The Brass Bell, qui avait terminé à la deuxième place à sa dernière sortie. Le jockey mauricien s’est montré patient et a attendu la ligne droite finale pour amorcer son attaque afin de dominer Power Dive.
« Sur le papier The Brass Bell était ma meilleure chance. Il s’était bien préparé. C’était une victoire attendue et il a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui. En revanche, celle sur Karraar a été inattendue. Je n’étais pas confiant, il y avait beaucoup de frontrunners dans cette course et tous à mon intérieur. Jamais je n’aurais cru que j’allais me retrouver à l’avant aussi facilement que cela. Si j’avais eu une ligne à l’intérieur de Speed Limit, je lui aurais donné une très bonne chance. Il n’empêche qu’il est parti vite et ensuite je l’ai settled. Il faut ajouter que son handicap de 56,5 kg l’a bien aidé dans la ligne droite finale, quand je lui ai demandé un effort supplémentaire pour repousser les assauts de Hard Day’s Night. Quant à Gharbee, qui a terminé à la dernière place, il est à revoir, car il a perdu un fer en course. »
Deux fois 3e
La journée dominicale n’allait pas sourire à Joorawon. Comme la veille, il devait être en selle à trois reprises et possédait deux bonnes chances avec Scotsnog et Elite Class. La journée a mal débuté avec une dernière place pour The Blue Streak dans l’épreuve d’ouverture réservée aux jockeys mauriciens. Dans la cinquième, Scotsnog revenait à la compétition après sa participation dans le Maiden et cette fois sur 1400m. « Ce n’est pas évident de passer de 2400m à 1400m. Mais Scotsnog s’est bien défendu en terminant à la troisième place. Il lui a manqué encore 100-200 mètres pour faire la différence », affirme-t-il.
C’est encore une fois à la troisième place qu’il a terminé sur Elite Class, un coursier qui revenait après trois mois et qui n’avait repris sérieusement l’entraînement qu’en août. C’est aussi un coursier que Joorawon connaît très bien pour l’avoir mené à bon port en cinq occasions, la dernière lors de la 2e journée cette saison avant qu’il ne soit blessé. « J’ai un grand respect pour ce cheval. Il a un grand coeur. La preuve, malgré son manque de compétition depuis trois mois, il a sorti une très belle course pour terminer sur le podium. Ce n’était pas facile pour lui pour une reprise de se retrouver dans un champ pareil. Mais il a prouvé qu’il possède de la classe et un grand coeur. »
Deux victoires et deux troisièmes places, ce premier week-end de course a été bénéfique à Joorawon, qui porte son total à 10 victoires cette saison et qui améliore son record, le portant à 346. « Ce doublé me redonne courage et confiance. Cela vient aussi confirmer que je suis toujours là et qu’on peut compter sur moi. »