L’entraîneur Gilbert Rousset a maintenu sa bonne série de victoires en s’adjugeant un doublé lors de la 6e journée, ce qui porte son total à 12 victoires, confortant ainsi son avance au classement des entraîneurs.
Avec un total de neuf partants alignés samedi dernier, l’établissement Rousset s’attendait à une autre belle moisson, surtout que les récents vainqueurs Dawn Raid, Argun et Gharbee étaient de nouveau en piste alors que les The Deacon, Charles Lytton et New Star avaient montré le bout du nez à leur première sortie 2017. C’est seulement Argun qui a doublé la mise tandis que New Star a confirmé sa deuxième place derrière son compagnon d’entraînement lors de la troisième journée.
«On ne peut pas se plaindre après six journées avec 12 victoires. Nos chevaux courent bien en ce début de saison et les résultats sont satisfaisants, car les anciens continuent à remporter leur course. Ils avaient pris beaucoup de points en rating la saison dernière et il a fallu les pousser à l’entraînement pour pouvoir être en compétition avec leurs adversaires. Maintenant, on attend que les nouveaux coursiers fassent de même. Sur les deux qui ont débuté, il y a Count Henry qui l’a emporté. Il y aura neuf autres qui vont se lancer incessamment. On les attend débuter et on compte sur eux », dit Soodesh Seesurrun, l’assistant-entraîneur de l’établissement.
Si Gilbert Rousset a maintenu le tempo, il le doit aussi à son jockey Brandon Lerena. « L’apport de Lerena est un gros atout pour notre yard. Ensemble avec Gilbert Rousset, on était tombés d’accord pour l’engager et on est bien satisfaits de sa prestation. Il est bien détendu en course et se donne à fond sur chacun de ses coursiers, comme il l’a démontré sur New Star », ajoute-t-il.
Justement, pour réussir son double, le jockey sud-africain a eu à sortir le grand jeu dans la ligne droite finale avec New Star pour venir coiffer Emaar sur la ligne d’arrivée. Et il avait aussi eu fort à faire sur Argun pour venir à bout de l’outsider Maestro’s Salute.
« Sur le papier, Emaar avait tout à son avantage, mais chapeau à Lerena qui nous a sorti un finish époustouflant. Quand les deux chevaux ont passé la ligne d’arrivée, c’était  très difficile de deviner le vainqueur. New Star n’avait pas démérité à sa première sortie et avec une course sous les sabots, aligné dans une classe inférieure et sur un parcours plus approprié, il avait sa chance et il ne nous a pas déçus. Quant à Argun, c’était une victoire attendue, mais il a dû batailler dur pour l’obtenir face à Maestro’s Salute alors que son compagnon d’écurie Gharbee n’a pas démérité. Comme il n’y avait pas de course pour lui, on a dû le faire courir en compagnie d’Argun et le jockey avait choisi l’éventuel vainqueur et il n’a pas eu tort », fait ressortir notre interlocuteur.
Dans la course principale, Gilbert Rousset avait aligné trois partants, mais c’est le poids plume Hillbrow qui est venu mettre tout le monde d’accord. « Charles Lytton n’a pas à rougir de sa défaite, car la différence de poids y a été pour beaucoup. Il n’empêche que Hillbrow a sorti une belle accélération alors qu’il faut respecter Kremlin Captain qui a terminé deuxième malgré qu’il fut condamné en épaisseur sur tout le parcours. Mon coursier a bien pris sa course et avec une deuxième et une troisième places, on va lui accorder un bon repos et on le verra sûrement dans un mois. Pour leur part, Recall To Life et Everest ont eu une course difficile à l’arrière et ils sont à revoir. Dawn Raid a été piégé par Buffalo Trip qui est parti vite aux avant-postes avant de réduire la course à un sprint. Mais il faut préciser que ce coursier montait de classe après sa victoire acquise lors de la 3e journée. Sa deuxième place n’est pas usurpée. Quant à The Deacon, sa ligne extérieure a joué contre et lui aussi est à revoir », analyse Soodesh Seesurrun.
Avec Rs 2 699 500 de gains comme stakes money, l’entraîneur Gilbert Rousset est bien installé en pole position, mais l’état-major garde les pieds sur terre, comme le souligne l’assistant-entraîneur: « On va essayer de garder le même tempo et on sait que plus les journées vont avancer, plus ça va devenir difficile de maintenir le rythme. Car les autres entraîneurs aussi vont voir leurs nouveaux coursiers débuter. La compétition est bien rude cette saison. Mais on fera tout pour conserver notre titre et de faire plaisir à nos membres. »