À sa sortie de la jockey’s room dimanche, Imran Chisty avait l’air désemparé. Il donnait l’impression de chercher des réponses au fait qu’il n’avait remporté qu’une seule victoire lors des deux dernières journées, alors qu’il était capable d’en signer pas moins de cinq. « I want to say sorry to all my fans, it’s the worst weekend of my career ! »
Chisty n’avait toutefois pas perdu de sa gentillesse et courtoisie habituelles. Il s’explique. « I ran two second places and got beaten on Beat The Retreat, besides ending Saturday empty-handed. It was a tough weekend day for the professional that I am ». Il avance qu’In Your Face a couru green dans la 1re course de samedi. Il a aussi mal sauté et a été contraint d’aborder le dernier virage en épaisseur.
Pour ce qui est de la défaite de Jullidar, battu par 0,02L par Swinging Captain dans l’épreuve suivante, il avance que c’était tout simplement. « unlucky. » « He dropped the bit at the 800m and has taken time to kick, but kicked on well late. It was just bad luck. » Selon le titulaire du yard Merven, Talbec, arrivé 4e dans la 4e course, a besoin de plus de distance pour s’exprimer.
Contrairement à ce que de nombreux turfistes pourraient penser, les 1500m n’ont pas incommodé Beat The Retreat, favori à 1/1 et battu par presque 4L par Karraar dans la course-vedette. Ce sont tout surtout les circonstances qui ont joué en sa défaveur. « It’s the going which inconvenienced my horse and those behind the leading group have slowed down the pace for a reason I don’t know. I’m sure, Beat The Retreat can bag a winner over 1500m. » La question est maintenant de savoir s’il sera aligné dans la Coupe d’Or sur 1600m. Si Down Under, battu par 12L dans la 5e course, n’est « pas de cette classe », en revanche, Marron, qui a fini à 17L de Rob’s Jewel, « is a horse for 2018. » Les turfistes doivent en prendre note.
La journée de dimanche a toutefois été meilleure, même s’il n’est pas faux de dire qu’il s’attendait à bien mieux. Ice Run, grand favori de la 4e course à 9/10, a tenu bon pour doubler la mise, mais la victoire a été plus difficile que prévu. « He was keen. So I had to relax him a little. But Sooful’s horse, Plain of Wisdom, concluded dangerously on my outside. »
En ce qui concerne Gold Medalist, il a été d’avis que celui-ci n’a pas eu toutes ses aises et cela lui a coûté la victoire. « My horse was chased by Euroklidon and Anton Ruskin. As such he failed to resist in the late stages. » Il faudrait néanmoins souligner qu’Imran Chisty n’a pas été bien inspiré de demander un effort à son cheval aux 350m. Il aurait dû attendre la ligne droite finale pour le faire. Gold Medalist a accéléré pendant environ 100m avant de plafonner. Ce qui a fait qu’il n’a pu aller jusqu’au bout de la ligne droite.
L’autre sujet de regret pour Chisty est Seeking The Dream, qui est tombé face à Seven League Boots, son compagnon de box, dans la 3e course. « Franchement, je pensais que la monture de Rehaze Hoolash aurait faibli. Mais le cheval est reparti de plus belle. Bad luck once again. » La défaite de Sir Earl Grey dans la 7e course est également restée en travers de la gorge d’Imran Chisty. Il avait fait du gris sa plus belle chance de dimanche.
« Il a été gêné au début de la course. Par la suite, le pas a ralenti et cela l’a gêné. Malgré ça, il est revenu sur le tard, mais Five Star Rock, qui a couru à l’aise, avait encore des ressources pour l’emporter. » Au fait, c’était sans compter une course facile de Five Star Rock à l’avant. Le cheval était libre de faire à sa guise et Sir Earl Grey n’a pas à rougir de cette défaite.
Par ailleurs, Imran Chisty juge que Nation Builder, qui a fini 7e dans la 5e course, est un « average horse. » Il trouve que Gstaad est « a very funny horse, but who can stun. » Ce dernier a complété le quarté de la 8e épreuve, sans vraiment faire grosse impression.