Girish Goomany fait son petit bonhomme de chemin au Champ de Mars. Ce jockey mauricien de 24 ans, qui n’exerce au Champ de Mars que depuis deux ans, vit probablement la meilleure année de sa carrière, alors qu’on s’approche de la mi-saison 2017 seulement. « Effectivement, je réalise une saison que j’aime », reconnaît Girish Goomany, qui avait commencé le présent exercice comme freelance pour signer les quatre dernières journées menant vers le Barbé en jockey titulaire de l’entraînement Rameshwar Gujadhur en remplacement de Rye Joorawon.
Alors que l’ensemble de ses oeuvres en tant que jockey se chiffre à treize victoires, il a sellé rien que pour 2017 pas moins de sept gagnants, dont trois pour le compte de son nouvel employeur. Après le nouveau Orange Tractor (14e journée), il a enchaîné samedi dernier avec un doublé Mootahadee-Solar Star. Solar Star est sa deuxième réussite dans une épreuve principale après celle acquise avec Hillbrow qui, depuis, a connu une triste fin un matin d’entraînement le mois dernier.
« Je pense que Solar Star est un bon cheval, la distance était dans ses cordes et avec le pas de la course, il a remporté une belle victoire. Dans le dernier virage, Vettel avait du mal devant moi et j’ai dû prendre la décision de sortir et d’amorcer mon attaque en épaisseur. Il a bien répondu à mes sollicitations. Il sera mieux sur plus long car il a gagné dans un joli style, alors qu’il n’était pas à 100% », souligne Goomany, considéré comme une force tranquille au Champ de Mars. De son autre gagnant du jour, Mootahadee, il dira : « Il a eu une course facile avec un bon couloir (1). J’étais tranquille à l’avant et il a remporté une victoire aisée. On s’attendait qu’il remporte cette course ».
Goomany, qui avait une full card lors de cette 15e journée, accrocha deux deuxièmes, une troisième et une quatrième places. « Bezamod (2e) a malheureusement tiré dans les derniers mètres, où il cherchait l’appui des barres intérieures. Sinon, il aurait pu gagner. Nottinghamshire (2) a joué de malchance. Rock On Geordies (3e), lui, a été gêné peu après le départ. Cela m’a certainement coûté la victoire. Si Rock On Geordies avait fini deuxième, j’allais protester, mais comme il n’était que sur la troisième marche du podium, je ne pouvais le faire. »
En revanche, la cravache de Rameshwar Gujadhur se dit déçue de la quatrième place de Prince Lateral. « Certes, il avait la ligne contre lui, mais personnellement je m’attendais à une meilleure performance de sa part. »
Avec sept victoires contre 24 places en 59 montes, Goomany dit ne pas se plaindre. Après l’épisode R. Gujadhur, son contrat devait s’achever au soir du Barbé 2017 et il devait mettre le cap sur la Chine. Mais il a entre-temps changé d’avis. « Je ne pars pas pour la Chine. Je reste sur place et je prolonge jusqu’à l’arrivée de la nouvelle cravache de R. Gujadhur. Après, je retournerai tranquillement en freelance. »