Le talentueux Muzi Yeni n’a pas fait long feu chez l’entraînement Ricky Maingard. Visite expresse chez les Racing Stewards pour se plaindre « d’une trop grosse pression » exercée sur sa personne par son nouvel entourage, une virée en catamaran et mêlé à une sordide histoire de messagerie WhatsApp avec un soi-disant parieur la veille de la 14e journée : c’était beaucoup trop pour le Sud-Africain en si peu de temps. La victoire sur Redwood Valley — sa seule samedi dernier et la troisième en deux semaines de fonction — a été largement insuffisante pour convaincre son entraîneur, qui lui reprochait ses fréquentations, sa mentalité et surtout son attitude désinvolte à l’heure du training (il ne suivait pas les instructions de son entraîneur à l’entraînement, avons-nous appris de source confirmée). Du coup, on ne reverra pas Yeni au Champ de Mars. Du moins jusqu’à la fin de saison.
Cleared par les Racing Stewards mardi matin sur les allégations portées contre lui via des messages compromettants envoyés par la Gambling Regulatory Authority au Mauritius Turf Club le même jour, Muzi Yeni aura quand même fait forte impression en deux journées où il a exercé sur notre hippodrome. Au doublé Skip The Red-Top Jet (17 juin) est venue s’ajouter la victoire de Redwood Valley samedi. Muzi Yeni, qui ne se doutait pas qu’il allait être renvoyé, s’était confié à Turf Magazine juste après cette 14e journée.
« Redwood Valley was an expected win. His track work was very good throughout the week and he was a big favourite. I was very pleased with the way he flew away in the straight », devait nous confier le jockey. Qu’attend-il de ce coursier après ce succès où il a déposé ses adversaires ? « Je crois qu’il ne prendra pas une trop grosse pénalité au niveau du handicap à sa prochaine sortie. But he’s a young and pretty nice horse. On entendra encore parler de lui, c’est sûr ».
« Looking for a big run in the Durban July »
Rebel Alliance, seulement cinquième à 5,90 longueurs du gagnant dans l’épreuve principale, s’est révélé une grosse déception. À quoi le Sud-Africain a vite trouvé réponse. « Rebel Alliance est encore jeune et immature. De son couloir 5, Il n’a pas pu obtenir a better position when he was slightly unbalanced by some horses around the first turn. De là, il n’a jamais pu trouver un bon parcours et n’a jamais pu se ressaisir. Quoi qu’il en soit, Ommps was too good for us on the day ». Yeni avance encore que « Rebel Alliance needs definitely more distance to perform. He will be much better over 1600m/800m. » De ses autres montes de la journée, il dira que « Purple Rock raced fiercely and was always a beaten favourite in the race. St Arnault, with a better draw, will be a different horse and Bandido Caballero needed that run. »
Maintenant que les choses ne sont plus les mêmes pour lui au Champ de Mars, Yeni se remet vite à l’ouvrage pour le Durban July Handicap, où il avait été booked bien avant d’avoir signé chez Maingard. Ce light-weight jockey s’est vu confier la monte de Ten Gun Salute, un coursier qu’il a fait triompher quatre fois de suite en 2014-15 avant de se signaler à nouveau le 19 mai à Greyville, justement dans la course de préparation au July, prévu ce samedi. « Ten Gun Salute, is very special to me. We won four times in a row each time as a big favourite, from races in between 1600m and 2000m, from October 2014 to January 2015. He went off form in 2016 but managed to win a big race, The Betting World 1900, last May. I’m just looking for an another big run from him in the July 2017 ».
Fait intéressant, ce 4-ans, coté à 36-1, avait frappé à nouveau les esprits en s’offrant ce pre-race July — course de Grade 2 sur 1900m avec des stakes de 500 000 rands — reléguant son dauphin Tilbury Fort à 1,50 longueur. « Durban July is Durban July with plenty of surprises. It’s a very tough long distance race (2200m). 2017 will be my fifth appearance in this South African classic. »
Si Muzi Yeni n’a jamais gagné le July, il a terminé deux fois sur le podium (3e place) avec Happy Valley et Solo Traveller.