Après trois semaines « sans », le tandem Shirish Narang-Kevin Ghunowa a retrouvé le sourire samedi dernier grâce à Our Jet, à l’issue d’une belle chevauchée dans la quatrième course au programme. Avec cette victoire, le compteur du jockey mauricien affiche un total de huit succès, alors que Shirish Narang consolide sa quatrième place au classement des entraîneurs avec 24 victoires et des gains d’environ Rs 7M.
Rencontré après la journée, Kevin Ghunowa a bienveillamment voulu revenir sur sa victoire de samedi dernier. Pour rappel, Our Jet retrouvait une distance plus conforme à ses aptitudes après une surprenante candidature dans une course de 950m ! « Je suis très heureux d’avoir mené à bon port Our Jet. On lui accordait une petite chance d’outsider dans ce lot car le cheval affichait une forme ascendante ces derniers temps. D’ailleurs, il a donné entière satisfaction à l’entraînement. Je dois dire qu’on craignait beaucoup la ligne et le fait d’avoir No Resistance qui affectionne la course à l’avant à notre intérieur, mais quand j’ai pu placer mon cheval aux avant-postes après 200m de course, je savais qu’il aurait été difficile à rattraper. »
En effet, après avoir pris la direction des opérations, la cravache mauricienne a laissé courir Our Jet dans son pas et le coup d’accélérateur qu’il a placé avant le dernier virage a été décisif car cela lui a permis de mettre tous ses adversaires dans le rouge. On attend avec impatience la prochaine sortie de Our Jet car sur cette forme, bien fort celui qui pourrait lui barrer la route.
En ce qu’il s’agit de ses autres montes, le jockey mauricien dira qu’il nourrissait des ambitions légitimes dans la deuxième course avec Swinging Captain, qui restait sur une victoire obtenue à l’arraché. Il estime que son cheval a joué de malchance, car c’est lui qui s’est fait battre par la plus petite marge cette fois.
« Swinging Captain est un jeune coursier qui monte en puissance au fil de ses courses. On avait pris la décision de ne pas se laisser enfermer durant le parcours et de prendre la première option au dernier virage, mais à ce moment précis, Emaar nous a forcés en épaisseur. Le cheval s’est malgré tout bien battu en ligne droite, ne s’avouant vaincu que dans les derniers mètres de l’épreuve. C’est un cheval qu’on estime beaucoup à l’écurie et je pense qu’il peut nous ramener une victoire avant la fin de la saison. »
Concernant Seventh Speed, Singita Sweni, Navistar et Split The Breeze, qui n’ont été que de simples figurants dans leur course respective, Kevin Ghunowa estime que les circonstances n’ont pas été en faveur de ces chevaux. « La première sortie de Seventh Speed doit être ignorée, car il a eu un parcours difficile en épaisseur. Il fera définitivement mieux la prochaine fois avec ce galop de course sous les sabots. Singita Sweni, qui revenait en compétition après une absence de cinq mois et des ennuis de santé, avait lui aussi grandement besoin de cette mise en jambes, tandis que Navistar n’était pas le même samedi. Après avoir fourni des efforts pour prendre le commandement, le cheval n’était pas aussi facile à l’avant et je savais que les carottes étaient cuites à ce moment précis. Split The Breeze, quant à lui, n’a pu sortir le grand jeu avec ses 61,5 kilos et le train lent imprimé par le vainqueur. Il mérite d’être repris la prochaine fois. »