Aware a apporté un peu de baume au coeur de Shirish Narang, qui a eu le malheur de perdre Hillbrow le jeudi 22 juin. Pour rappel, l’alezan a succombé à une crise cardiaque alors qu’il effectuait un galop en compagnie de Split The Breeze en prélude du Barbé. « La perte de Hillbrow est une chose qui sera à jamais gravée dans ma mémoire », s’attriste Shirish Narang. « C’est pénible de perdre un cheval dans de telles circonstances, fut-il un champion ou un coursier au plus bas de la hiérarchie. C’est la pire chose qui puisse arriver à un cheval de course », se désole encore le jeune entraîneur. « On est très déçus à l’écurie. Je prie pour que mes chevaux retournent sains et saufs sans aucun problème. Malheureusement, c’est arrivé avec Hillbrow, le meilleur cheval de notre yard. »
Hillbrow, qui a succombé à une massive bleeding attack, a réalisé une brillante carrière au Champ de Mars, avec sept victoires et six accessits en 18 sorties. Il avait débuté sa carrière à l’entraînement Jean-Michel Henry, pour lequel il a ramené six victoires. Fin 2016, ses propriétaires, à la surprise générale, décidèrent de changer d’air. C’est ainsi qu’il avait rejoint le yard de Shirish Narang, pour qui il a brillé une fois. Ce fut lors de la 6e journée de la présente saison, lorsqu’il prit la mesure d’un certain Kremlin Captain. Hillbrow préparait activement la deuxième classique de notre calendrier, la Barbé Cup, qui sera disputée le 8 juillet. Mais le sort en a décidé autrement.
Même si le coeur n’était pas à la fête, la victoire d’Aware a réjoui les membres de l’entraînement Narang. Ce coursier a certes pris du temps pour trouver ses marques au Champ de Mars, mais il a démontré en quelques occasions qu’il n’était pas dénué de moyens. Du reste, Shirish Narang l’avait présenté comme la meilleure chance de son établissement pour cette 14e journée. « Il méritait de gagner une course. C’est un excellent trackworker et tous les jockeys qui l’ont monté à l’entraînement ont été unanimes à dire qu’il devrait tôt ou tard ouvrir son compteur à Maurice », confie l’entraîneur.
« La saison dernière, il tirait trop, c’est la raison pour laquelle il n’arrivait pas à terminer ses courses. Quand on le courait caché, le but arrivait trop tôt pour lui. Je me souviens de la course quand il a été battu de peu par Elite Class. En B41, je pense que c’est un très bon cheval. On était très confiants en une victoire d’Aware. »
En effet, la course sur laquelle s’appuie Shirish Narang est de loin la sortie référence d’Aware à Maurice. Ce jour-là, il n’avait échoué qu’à 0, 35L du petit champion de Ricky Maingard. Au risque de nous tromper, ils n’étaient pas nombreux les adversaires d’Aware samedi dernier qui auraient pu se hisser à ce niveau.
« The trainer gave me the right instructions, which made my job easier », déclare pour sa part Raymond Danielson, qui remplaçait son compatriote Robert Khathi, blessé au dos. « However, they went very slow and he gave me a hard time by pulling a lot. I made my move at the 400m and once I asked him to go, he quickened nicely to win. » Selon lui, Aware ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. « From what I felt, I think he can win one or two more races till the end of the season. As for the distance, the shorter the better as he pulls a lot. »
Le Sud-Africain avait aussi deux belles cartouches dans les deux dernières épreuves au programme avec Baron Bellet et Seven Carat. Le premier trouva en Glen Coco un adversaire trop fort, quand bien même son entourage lui accordait d’excellentes chances. « He ran a nice run but I think they go a little too quick for him. He ran quite nicely in the end but the winner was too good. » En ce qu’il s’agit de Seven Carat, le Sud-Africain dira que « the race didn’t work out well for me. He jumped very slow and he had to work to overtake the other horse (ndlr : Masaar). The end result is that we both went a bit too fast in the initial stages, that’s why both horses ran so bad. » Le déroulement de cette course n’a pas plu à l’entourage de Seven Carat, qui ne finissait pas de pester à l’issue de la journée.