Robert Khathi fait son petit bonhomme de chemin pour sa première saison au Champ de Mars. Souvent appelé à la chambre des commissaires pour cause d’interférences, le Sud-Africain affiche cependant son sérieux quand il est en piste. De retour de suspension samedi, c’est sous la forme d’un deuxième doublé que la cravache de Shirish Narang a porté son capital de gagnants à huit, consolidant sa deuxième place au hit-parade des jockeys.
Après Seven Carat-Jiggery Pokery (2e journée), Mystical Twilight-Step To Fame a dessiné le deuxième coup double 2017 de Khathi. « Winning twice in a day is somewhere a bonus », lâche fièrement le Sud-Africain au sortir de la Jockey’s Room samedi. « C’était vraiment une autre journée de combattant. Car avec des false rails placés à 4,50m de la lice (ndlr : du 1200m jusqu’au dernier tournant), ce n’était pas évident pour des frontrunners qui ont tout juste la distance. Dans ce genre de configuration, il est prudent pour les turfistes, en particulier les parieurs, de bien faire leur homework avant de se jeter dans le bain », estime Khathi.
Coïncidence, c’est sur le kilomètre que l’entraînement Narang a régné samedi. Soit deux victoires sur 1000m. Step To Fame, dont c’était la deuxième victoire de la saison sous la selle du jockey sud-africain, a été « lucky to survive an objection, even if it was an expected win from ours », selon son cavalier. « J’ai dû le travailler un peu avant de prendre les commandes. Sans les false rails, je crois que cela aurait été une autre histoire pour mon coursier dans ce 1000m. He had enough in the last strides. » Et l’objection d’office des Racing Stewards couplée par celle logée par Kersley Ramsamy ? « Cela peut paraître controversé. But the kid showed his inexperience. If Ramsamy was patient, he could have won… », souligne Khathi.
« The kid’s inexperience… »
Mystical Twilight a été un de ceux qui ont profité de la journée des outsiders où de gros favoris ont bu la tasse. « Avec son couloir 7 sur ce sprint court, c’était difficile de cerner avec exactitude ses chances. Mystical Twilight is a newcomer against a hot havourite who already proved himself. At the opening of the gates, I dropped Mystical Twilight and let him run. He did the job brilliantly against Var’s Dream », ajoute son jockey.
De ses quatre placés (contre une 8e place) dans ses cinq autres courses livrées, Khathi avoue que « Split The Breeze, même battu, été un des miens qui m’ont impressionné. Il a été battu par de très bons chevaux du benchmark 61 et n’a concédé que moins de deux longueurs à l’arrivée. » Seven Carat, vainqueur sous sa selle le 1er avril 2017, termina sur le podium dominé par Seeking The Dream. « He was one of those horses beaten by the false rails. Seven Carat will run a better race without… »
Jockey titulaire chez Narang, Robert Khathi se dit content de son parcours jusqu’à présent. En 41 montes, il s’est offert huit victoires contre 20 placés, tournant à une moyenne de 20% de réussite (contre 13 gagnants et 37% de succès à Brandon Lerena, son compatriote et leader chez les jockeys). « I can’t complain. The horses are well. Je suis satisfait là où je suis », conclut-il.