Moins d’un an après le premier coup de pioche, la ferme photovoltaïque Helios Beau Champ, née du partenariat entre le groupe Alteo et le groupe énergétique français Quadran dont l’expertise est déjà utilisée pour les éoliennes de Plaines de Roches, est officiellement entrée en opération. 

C’était la semaine dernière lors d’une cérémonie d’inauguration en présence du Premier ministre adjoint et ministre des Utilités publiques, Ivan Collendavelloo, des ministres de l’Agro-Industrie et des PME, Mahen Seeruttun et Sunil Bholah, de l’ambassadeur de France à Maurice, Emmanuel Cohet et du sénateur des Yvelines, Michel Laugier, aux côtés des représentants d’Alteo, dont le directeur Arnaud Lagesse et des représentants de Quadran, dont son président Jean Marc Bouchet.

Ce projet de centrale solaire au sol, au coût de Rs 385M – représentant l’installation et mise en opération de 38,016 panneaux photovoltaïques sur un terrain de 14 hectares dans le village Florent Ernst à Beau Champ – contribuera à la production de 14,6 millions kWh d’électricité, grâce au soleil. Et devrait injecter une puissance maximale de 9MW d’électricité sur le réseau du CEB.

Helios Beauchamp est la 7e ferme solaire mise en opération depuis 2015. Visant une production annuelle de 14,6 millions kWh d’électricité, grâce au soleil, les panneaux photovoltaïques raccordés à 132 onduleurs de 66kW et quatre transformateurs de 22V devraient injecter une puissance maximale de 9MW d’électricité sur le réseau du CEB. La durée d’exploitation de la ferme est de 20 ans minimum et sera consommée par les riverains. Dans son discours, Arnaud Lagesse a mis l’accent sur l’un des objectifs du groupe Alteo qui est de devenir l’un des acteurs majeurs dans la production de l’énergie renouvelable à Maurice et en Afrique de l’Est. Le Chairman du groupe Alteo se dit ainsi heureux de participer à ce projet qui aidera le gouvernement à atteindre l’objectif fixé de 35% d’énergies renouvelables en 2025, suivant son engagement à la COP 21. Le groupe caresse par ailleurs d’autres projets dans le secteur de l’énergie et compte développer, avec la collaboration et l’expertise de son partenaire Quadran, d’autres fermes solaires. Dans ce sillage, un nouveau projet d’énergie éolienne se dessine également peu à peu.

Le VPM Ivan Collendavelloo a salué l’initiative du groupe Alteo et se félicite que d’ici la fin du mandat du gouvernement MSM-ML, quatre autres fermes du genre seront en opération. Ce qui portera à 11 le nombre de fermes solaires à Maurice, sans compter les Home Solar project, presque un milier, qui ont vu le jour.

À ce jour, les autorités recensent également 1,249 producteurs résidentiels utilisant des panneaux solaires. On compte, de même, 14 producteurs commerciaux, a souligné Ivan Collendavelloo, ajoutant que le CEB est en présence de 346 demandes venant des PME.

S’agissant du Home Solar Project destiné notamment aux familles à faibles revenus, le VPM annonce qu’il a été primé à l’international. Il souligne que Maurice a été le seul pays choisi sur 86 pays postulant pour le Abu Dhabi Fund for Development – aide de USD 10M pour la réalisation de ce projet pour atteindre 10,000 familles, soit 2000 par an.

En attendant la mise en place de ce projet, les entreprises locales sont bienvenues pour soutenir le concept d’énergies renouvelables. Il reste du chemin à faire pour atteindre les 35% fixés d’ici 2035. En attendant, le solaire fait son chemin et représentera 8% de la production électrique en 2020.