Le National Institute for Cooperative Entrepreneurship (NICE) qui opère sous l’égide du ministère du Business, des Entreprises et des Coopératives, mène actuellement une campagne de sensibilisation auprès ses femmes et des jeunes sans emploi dans le but de proumouvoir l’entrepreneuriat coopératif. Des causeries ont eu lieu aujourd’hui à l’intention de quelque 150 personnes des centres communautaires de Réunion à Vacoas et de La Source à Quatre-Bornes.
Le modèle coopératif comporte plusieurs avantages et représente un outil de valorisation et d’autonomisation économique. Ce modèle permet aux personnes de s’adonner à des activités génératrices de revenus et d’organiser leur travail d’une manière flexible. Cette participation aux activités économiques est aussi une source d’autosuffisance et un moyen d’accroître l’estime de soi chez les jeunes.
Depuis sa mise sur pied en 2007, le NICE forme chaque année environ 3 500 entrepreneurs. Des séances de formation décentralisées sont organisées à travers le pays dans les centres sociaux, les centres communautaires et les village halls, entre autres. Ceux qui désirent mettre sur pied une entreprise peuvent prendre avantage de l’Entrepreneurship Development Programme (EDP), des cours taillés sur mesure et des formations plus poussées. Quant aux personnes déjà enregistrées comme entrepreneurs, des cours sur les lois régissant les coopératives, la comptabilité et le rôle d’un secrétaire, entre autres, leur sont proposés.
Outre des formations proposées aux entrepreneurs potentiels et existants, l’Institut organise également des causeries destinées au public et à des groupes ciblés tels que des clubs de jeunesse, des organisations de femmes, des institutions éducatives, des groupes socioculturels et des ONG. De plus, des cadres du ministère du Business, des Entreprises et des Coopératives reçoivent des cours spécialisés dans les domaines de l’audit, la comptabilité, les législations des coopératives ainsi que l’arbitrage et les procédures de liquidation.
Environ cent millions de personnes travaillent pour des coopératives dans le monde. 20 % de ces entreprises sont des entités internationales, alors que plus d’un milliard de personnes sont membres des sociétés coopératives. Maurice et Rodrigues comptent environ 963 sociétés coopératives actives avec un effectif de 120 000 membres générant un chiffre d’affaires annuel de Rs 5 milliards.