La Mauritius Stationery Manufacturers Co. Ltd (MSM). comptera un nouvel actionnaire en Proparco. Cette institution française, détenue par l’Agence française de développement et des actionnaires privés internationaux, a décidé d’investir Rs 150 millions dans le capital de la société mauricienne. Un accord à cet effet a été signé le 17 octobre 2012.
L’entrée de Proparco dans le capital de MSM vient compléter l’exercice de recapitalisation entrepris par l’actionnaire principal, GML Investissement Ltée, et d’autres bailleurs de fonds. Proparco a pour mission de favoriser les investissements privés qui participent à la croissance, au développement durable et à l’atteinte des objectifs sociaux du millénaire dans les pays émergents.
Commentant ce développement, Hervé Duranton, Chief Executive Officer (CEO) de MSM, déclare dans un communiqué de presse émis par la société : « L’ensemble de l’entreprise s’est engagé dans un ambitieux processus de transformation. L’arrivée de Proparco, aux côtés de GML, témoigne de la confiance que peut avoir un grand investisseur international dans les orientations que nous avons prises et dans l’avenir de MSM. L’apport significatif en capital de Proparco contribuera en bonne partie à rétablir l’assise financière de MSM et nous permettra d’avancer sur nos plans d’investissements et de rationalisation industrielle avec notamment le regroupement de toutes nos activités de production sur un seul site. »
Depuis le début d’année, le groupe MSM a enclenché un vaste processus de restructuration touchant ses opérations de réorganisation des équipes, révision de la stratégie commerciale et rationalisation des outils de production, et ses finances (arrivée de Proparco pour compléter la recapitalisation menée par GML Investissement Ltée et des bailleurs de fonds).
Toute une stratégie a été mise en place par MSM avec le soutien de GML Investissement Ltée afin de redresser la compagnie et d’apporter des résultats sur le long terme. « Le processus de restructuration demande néanmoins un travail de longue haleine, le rétablissement de la compagnie se veut progressif et sera certainement perceptible d’ici les mois à venir, et ce, malgré les pertes encore constatées dans les filiales de MSM qui n’ont plus d’activité comme BPS ou MAUSTAT », fait-on ressortir.
En conséquence, les actionnaires de MSM ont, lors d’une assemblée spéciale extraordinaire tenue le 25 Septembre dernier, décidé de procéder à une augmentation de capital à hauteur de Rs 263,4 millions, à la création d’une nouvelle catégorie d’actions (sans droit de vote) suivant la conversion de dettes à hauteur de Rs 80 millions en actions. Ces actions (ordinaires et nouvelle classe) seront émises à Rs 8.50 l’unité.
Outre les ajustements liés aux filiales et les premiers coûts de restructuration, fait ressortir Hervé Duranton, les résultats de 2012 reflètent les difficultés opérationnelles auxquelles MSM a été confronté ces derniers mois : coût de structure élevé, manque de productivité. Selon le CEO, les résultats opérationnels se sont cependant améliorés au 4e trimestre de l’exercice 2012.
« Pour parvenir à rééquilibrer nos comptes, nous devons de continuer les mesures entreprises pour accroître notre productivité et proposer à nos clients une offre plus attractive en termes de qualité, prix et services. Les résultats du trimestre juillet-septembre 2012 devraient montrer que nous progressons dans cette direction. La confirmation de l’entrée de Proparco aux côtés de GML au capital de MSM est une excellente nouvelle. Gagner la confiance d’un nouvel investisseur tel que Proparco est bien le signe que notre processus de restructuration est en bonne voie », ajoute-t-il.
MSM est un acteur majeur du secteur de l’imprimerie et de l’emballage sur les marchés mauricien, de l’océan Indien ainsi qu’en Afrique. La société, précise-t-on, dispose d’une réelle expertise en produits d’emballages imprimés et en carton ainsi qu’un savoir-faire en matière d’édition de livres scolaires.