Le ministre du Business et des Coopératives, Sunil Bholah, a estimé hier que l’Inde est une source d’inspiration dans le monde des micro-entreprises, notamment pour ses efforts de pionnier dans l’entrepreneuriat social. « Ce pays est souvent cité comme l’épicentre de l’investissement et un laboratoire mondial où on teste les nouvelles idées », a-t-il déclaré, lors de son intervention au India-Mauritius Global Partnership Forum à Balaclava.
Selon Sunil Bholah, les entrepreneurs sociaux représentent un phénomène grandissant qui apportent des changements positifs dans divers domaines, éducation, soins de santé, énergies renouvelables, gestion des déchets, « e-learning », « e-business », logement, eau et traitement des eaux usées, violence contre les femmes, les enfants, le troisième âge, entre autres. « De nombreux modèles développés en Inde, par exemple le captage d’eau de pluie dans les écoles, sont exportés aujourd’hui vers le monde entier », dit-il. Le ministre a rappelé les nombreuses initiatives de parternariat public-privé dans des secteurs clés, dont le India Inclusive Innovation Fund qui compte investir dans des projets qui bénéficieront aux groupes les plus vulnérables de la société indienne. « Ce qui nous en dit long sur la capacité de transformation des PME sur la société ».
Sunil Bholah a affirmé que « définitivement, nous avons beaucoup à apprendre de l’Inde », tout en rappelant que Maurice aussi offre de grandes opportunités aux businessmen indiens dans différents secteurs tels le tourisme, la transformation, le textile, le commerce, la pharmacie, les TIC et les services financiers. « Le gouvernement mauricien offre aussi a friendly, hassle free and highly competitive environment aux entreprises étrangères, particulièrement indiennes, pour qu’elles puissent démarrer leurs projets. En outre, Maurice offre aussi aux investisseurs indiens un accès privilégié au continent africain ». Le ministre ajoute que Maurice veut apprendre de l’expérience indienne dans le but de promouvoir les micro-entreprises dans divers domaines tels le « food processing », le « packaging », le « zero budget farming », la production laitière, l’artisanat, entre autres.