Selon les derniers chiffres disponibles à Statistics Mauritius, les émissions de gaz carbonique ont connu une diminution de 0,7 % en 2011 comparé à 2010.
Statistics Mauritius indique que 3 375 000 tonnes d’émissions ont été enregistrées en 2010 alors qu’en 2011, elles totalisaient 3 351 000 tonnes. Cette baisse est attribuée à une utilisation moindre de l’huile lourde dans la production de l’électricité, souligne l’organisme. Cependant, il ressort que les industries produisant l’électricité demeurent la principale source d’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère. Elles contribueraient à 61 % des émissions. Le deuxième secteur à émettre du dioxyde de carbone est celui du transport avec 25 % et les industries manufacturières seraient responsables à hauteur de 9 % des émissions de gaz carbonique.
Statistics Mauritius relève aussi une baisse de 3,1 % au niveau de la quantité de déchets acheminés vers Mare-Chicose en 2011. En 2010, 427 802 tonnes de déchets ont été envoyées sur place contre 414 543 l’année dernière.
Si la superficie sous culture de canne à sucre et de thé a connu une diminution entre 2010 et 2011, celle sous le tabac a connu une hausse de 4,2 %. Ce sont 222 hectares de terres qui étaient concernés par la plantation de tabac en 2011 contre 213 l’année précédente.
Pour la canne à sucre, en 2011 ce sont 59 724 hectares de terre qui étaient sous culture contre 62 100 en 2010 soit une baisse de 3,8 %.
Statistics Mauritius indique que 651 hectares de terre étaient sous culture de thé en 2011 contre 698 hectares en 2010 soit une baisse de 6,7 %.
Par ailleurs, une hausse dans le nombre de plaintes concernant divers types de pollution a été enregistrée en 2011 comparé à 2010. Selon Statistics Mauritius, la Pollution Prevention and Control Division du ministère de l’Environnement et du Développement durable a enregistré 731 plaintes en 2011 comparé à 622 en 2010. Le plus grand nombre de plaintes concerne la pollution sonore avec 23 % du total enregistré ; les déchets comptent pour 17 % des plaintes ; les eaux usées pour 12 % ; et les odeurs diverses pour 11 %.