Le ministère de l’Environnement travaille actuellement sur un projet de déchetteries spécialisées dans l’entreposage de déchets encombrants – restes de démolition de construction, branchages ayant cédé après le passage d’un cyclone, vieux meubles, appareils électroménagers hors-service… C’est ce qu’a laissé entendre, vendredi, le ministre de tutelle, Raj Dayal, qui faisait un bilan des activités de son ministère durant l’année qui s’est achevée. Jusqu’à ce jour, les particuliers avaient des difficultés pour se débarrasser de leurs déchets encombrants. Dans le cadre normal de leurs activités de ramassage d’ordures, les services de voirie des collectivités locales refusent la collecte de déchets encombrants. Ce n’est que lors de collectes spéciales de tels déchets que les particuliers arrivaient jusqu’ici à s’en débarrasser.
Or, de telles collectes se font très rarement pour ne pas dire presque jamais aujourd’hui. Si bien qu’au hasard d’une virée en ville ou à la campagne, il n’est pas rare d’aperçevoir entassés – dans un terrain en friche, en bordure d’une route ou sur la berge d’une rivière – un vieux matelas, un lave-linge qui ne sert plus à grand-chose ou encore un tronc d’arbre abattu.
Des déchetteries pour l’entreposage de tels déchets encombrants auront ainsi pour avantage sinon de résoudre, du moins d’atténuer le problème d’entreposage sauvage de n’importe quoi, n’importe où, dans les villes et dans les villages, au mépris de l’environnement. Ce service devrait aussi permettre, dans une certaine mesure, selon le ministre, de l’entraide, notamment au bénéfice des moins favorisés.
Notons, par ailleurs, que Sydney Selvon, attaché de presse auprès du ministre Dayal, a confirmé son intention de démissionner de son poste sans solliciter un renouvellement de son contrat d’une année qui arrive à terme demain, 11 janvier. Il explique sa décision par le choix de son épouse, la députée Danielle Selvon, de sièger en députée indépendante à l’Assemblée nationale.
Sydney Selvon a tenu à clore sa collaboration avec le ministre Dayal en rédigeant une publication en format magazine pour récapituler les activités du ministère de l’Environnement durant l’année 2015.