Dans le Budget 2012, le Grand Argentier a fait provision d’une enveloppe de Rs 318 milions pour la poursuite de la réalisation du projet Maurice Île-Durable (MID). Quelque Rs 118 m seront consacrées à la promotion des énergies renouvelable, de même que Rs 100 m pour les chauffe-eau solaire et Rs 100 m pour le MID Fund.
« La vision du Premier ministre pour une île Maurice durable continuera à jouer un rôle clé dans toutes nos politiques de développement», a lancé Xavier-Luc Duval. « Cette initiative du Premier ministre vise à faire un développement durable », a-t-il ajouté. Selon le ministre, Maurice doit continuer à montrer la voie du développement durable aux nations en développement et aux petites économies insulaires.
Dans ce contexte, eu égard au succès du projet de la vente d’électricité au CEB par les Small Independent Power Producers, le gouvernement a décidé d’étendre ce projet de deux mégawatts à trois mégawatts. « En outre, nous allons encourager davantage le compostage des déchets en doublant la quantité de déchets destinés à ce projet de 90 000 tonnes à 190 000 tonnes par an », a encore annoncé le ministre des Finances.
Pour éviter la dégradation de l’environnement par les eaux usées, le gouvernement se propose d’investir Rs 1,4 milliard pour connecter 5 000 unités de logements additionnels au système d’assainissement public. Paralèllement, le gouvernement investira pas moins de Rs 468 pour remplacer 145 kilomètres de tuyaux dans notre système de distribution d’eau.
Selon Xavier-Luc Duval, le gouvernement s’est aussi engagé à investir Rs 95 millions pour réhabiliter neuf régions côtières dégradées au niveau de leur environnement. « Ces investissements concerneront notamment l’érosion côtière, le déracinement des arbres, le rétrécissement des plages et des escarpements », a-t-il précisé.
En outre, les « billboards » (panneaux publicitaires) étant des « eyesores » nuisible à l’environnement, selon le ministre, le gouvernement a décidé d’augmenter les frais pour l’installation de ces structures entre Rs 30 000 à Rs 70 000 par an. « La collecte de cette redevance, qui incombe présentement aux collectivités locales, sera confiée à la Mauritius Revenue Authority (MRA) et le gouvernement versera une compensation à ces collectivités locales pour les revenus ainsi perdus », a-t-il expliqué.
———————————————————————————————————————————
Jameel Peerally (Azir Moris) : « Des mesures concrètes mais beaucoup d’autres à venir ! »
Xavier-Luc Duval a bien compris l’ampleur du problème de la pauvreté dans le pays. Le gouvernement a signifié son désir et sa volonté de combattre la pauvreté et les différents fléaux qui rendent précaire notre société.
Je salue les mesures prises dans le budget, telles que les summer schools et repas chauds pour les enfants dont les parents n’ont pas les moyens de leur offrir une éducation adéquate. Et surtout, l’augmentation des subventions aux malades inopérables à Maurice. Ce sont là, parmi d’autres, des pas très concrets dans la bonne direction dans un souci de faire reculer la pauvreté dans le pays. Mais ce n’est pas encore assez. C’est un bon début. Il faudra continuer dans ce sens et avoir un cahier de charges pour que l’argent de l’État ne soit ni gaspillé ni utilisé à mauvais escient ! Enfin, je trouve excellent que le ministre ait inclus un “calendar frame”, ce qui encouragera ceux concernés à respecter leurs engagements.
———————————————————————————————————————————
Khalil Elahee (Université de Maurice) : « À des années-lumière du projet MID »
Ce budget est à des années-lumière du projet Maurice-Île-Durable (MID).
Certes, il fait mention de mesures pour un développement durable, mais c’est purement cosmétique. Même par rapport aux échéances de certaines mesures (les énergies renouvelables ou les chauffe-eau solaire par exemples), on se rend compte qu’il n’y a rien de précis.
Nous avons toutefois une chance de nous rattraper l’année prochaine avec l’échéance du plan d’action du MID, qui arrive vers mars / avril. Je propose que le gouvernement vienne de l’avant avec un genre de Stimulus Package ou une sorte de mini-budget exclusivement dédié au projet MID.
Il est par ailleurs navrant que l’on ait complètement fait l’impasse sur le gros problème de l’efficacité énergétique, alors que le prix du pétrole atteint des sommets. J’espère que l’on prendra cela en compte si l’on adopte ma proposition de Stimulus Package !