Plusieurs activités liées à la préservation de l’environnement seront organisées du 6 au 18 avril à l’Institut français de Maurice (IFM) à Rose-Hill dans le cadre du projet The Waves of Change, initié par One Island Institute en collaboration avec la Commission de l’océan Indien. Objectif : éveiller la prise de conscience et l’engagement de tous pour la co-création d’un avenir durable. La campagne « Keep our islands clean and beautiful : Reduce, recycle and reuse waste » sera aussi lancée à cette occasion.
La surconsommation, l’accumulation des déchets et leur impact sur l’écosystème et les océans sont des sujets sur lesquels que The Waves of Change souhaite sensibiliser le public. Ce projet est mené par One Island Institute en partenariat avec IOC-ISLANDS Project et One Future One Planet (OFOP). Cette initiative, qui bénéficie de l’aide financière de l’Union européenne, invite tous les Mauriciens à prendre part à un projet de protection de l’environnement. Dans cette optique, des ateliers de travail seront organisés du 6 au 18 avril à l’IFM à Rose-Hill.
Par ailleurs, plusieurs rencontres ont déjà eu lieu afin de promouvoir la vision du projet qui est d’avoir une « Zero-Waste Society ». Une exposition qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative de « l’art pour la sensibilisation » a aussi organisée. « Une collecte de déchets en septembre 2012 sur l’île au Bénitiers, située à l’ouest de Maurice, par une centaine de bénévoles de l’OFOP, nous a permis de les transformés en objets d’art. Ce projet qui a bénéficié du soutien neuf organisations militant pour une île Maurice durable est la preuve que nos déchets peuvent être réutilisés », explique Anneloes Snitsman, directrice régionale de One Island Institute.
Ecological Living In Action (ELIA), Mauritius Marine Conservation Society (MMCS), Mission
Verte, Rotaract Club, Eco-Raisers, Partage, Black River Art society, Tamarin Art Centre, entre autres, participent à cette initiative. Rappelons que l’OFOP a été lancé à Maurice le 11 février 2012 à la suite de l’engagement du pays à la Conférence Rio +20.